masculins / Troyes - OL

Le point presse de Dejan Lovren

Publié le 14 janvier 2013 à 13:49 par R.B

Suspendu face à Epinal, le défenseur croate a fait son retour à Troyes… Il est revenu en autre sur ce match qui permet à l’OL d’occuper seul le fauteuil de leader…

 Dejan, que t’inspirent les résultats du week-end ?
« Je suis content. On est leader seul, mais il reste beaucoup de matchs. De connaitre avant de jouer le résultat du PSG, c’est bien, mais le plus important, c’était nous. On n’a pas fait un très bon match ; le plus important, c’était de prendre les trois points. L’élimination face à Epinal reste un peu en travers de la gorge, mais cela arrive.  Peut-être un mal pour un bien. Il reste deux compétitions à disputer… on ne va pas lâcher »

La place de leader ?
« C’est bien, mais d’une journée à l’autre, tout peut changer. Le PSG est toujours favori pour le titre. Cette équipe a de supers stars… la force de l’OL, c’est son collectif ».

Quelle est l’importance du mercato ?
« On n’y pense pas. Cela ne dépend pas des joueurs. On pense  juste à jouer, à gagner les matchs… On verra ce qui se passe.  C’est triste évidemment de perdre des joueurs avec qui on a joué plusieurs saisons, même si on peut faire sans.  L’OL ne dépend pas d’un seul  joueur ».

C’est bien pour tout le monde… mais je ne donnerais pas ma place facilement.

 Quels sont tes objectifs ?
« De jouer, de faire des bons matchs… de montrer que je peux jouer. La concurrence existe ; c’est bien pour tout le monde… mais je ne donnerais pas ma place facilement. J’ai progressé depuis que je suis à l’OL, mais avec les blessures, les cartons, je n’ai pas beaucoup progressé en 2012. J’espère faire beaucoup mieux en 2013. Les cartons ? Je fais attention. Je ne suis pas méchant… »

Que penses-tu de la décision de la commission de discipline pour Zlatan ?
« Je suis un peu surpris. Pour moi, il avait fait une faute. J’ai déjà oublié, je n’ai pas envie d’en rajouter… C’est le football…  Il est peut-être plus protégé en étant une super star … Je n’aurais pas d’esprit de revanche au retour ».

Le match contre l’ETG ?
« Un mal classé ? L’ESTAC l’était aussi et a rivalisé avec nous. Cela dépend de nous et non de l’adversaire. Si on joue comme on sait le faire. Après personne ne joue pour perdre et les équipes sont motivées contre l’OL ; elles veulent montrer leur meilleur visage. Est-ce-que l’on a un bon coup à jouer ce week-end ?  On ne regarde pas les autres.  Si on gagne et que le PSG ne le fait pas à Bordeaux, ce sera bien évidemment….  L’inverse peut se produire… Mais il restera encore 17 matchs après… ».

Sur le même thème