masculins / Caen - OL J-2

Le point presse de Jimmy Briand

Publié le 19 septembre 2011 à 16:28 par R.B

L’attaquant lyonnais n’a pas caché sa joie d’être leader mais surtout d’avoir 14 points après 6 journées…

« Oui cela fait plaisir d’être leader. On a savouré et on va encore savourer aujourd’hui. Et puis on va se plonger dans ce match à Caen où on défendra notre place. Mais le plus important, c’est le nombre de points après six journées. Etre leader après six journées, c’est prématuré pour parler de titre. On est repartis cette saison sur des bases plus humbles mais toujours avec de l’ambition. Il fallait bien débuter. On ne va pas se prendre la tête avec le titre. On va continuer de travailler. En ce moment, il y a une belle dynamique ».

L’OL enchaine les rencontres. Cela pourrait poser d’éventuels problèmes. Pas aux yeux de Jimmy. « Nous sommes dans une bonne dynamique et on est assez nombreux pour jouer. Il faut simplement récupérer et c’est plus facile quand on gagne. On continue de progresser. Le fait que l’équipe ne change pas trop, cela permet d’avoir plus de repères, d’automatismes ». Alors forcément, il est question des changements par rapport à la saison dernière. Quelles en sont les raisons ? « Cela vient du coach comme des joueurs qui ont envie d’aller dans son sens. C’est un état d’esprit général. Le coach nous a dit qu’il avait confiance en nous et que nous devions croire en nous. Il nous laisse aussi de la liberté… »

Je me dis que si le coach m’aligne régulièrement, ce n’est pas pour mes beaux yeux.

Jimmy a inscrit un but en match de barrage de Ligue des Champions contre Rubin Kazan. Il y a quelques sifflets qui accompagnent parfois ses sorties de terrain à Gerland. « J’ai ma part dans les résultats de l’équipe, même si au niveau des statistiques, cela n’est peut-être pas satisfaisant. Je suis content du contenu de mes matchs. S’il y a un débat sur moi,    cela ne me dérange pas. Je me dis que si le coach m’aligne régulièrement, ce n’est pas pour mes beaux yeux. Sur un côte ou avant centre, je suis partant. Le plus important, c’est de jouer. Les sifflets ? Cela ne me touche pas. Ceux qui connaissent le foot savent que ce que je fais est intéressant pour le collectif».

L’OL se rend donc à Caen mercredi. « C’est un déplacement délicat. Caen va vouloir nous faire tomber. Cette équipe a de la qualité et du cœur. Elle voudra nous imposer un pressing. Souvenons nous de ce qui s’est passé la saison dernière.»

Sur le même thème