masculins / OL - Bordeaux J-1

Le point presse de l’OL

Publié le 29 mars 2010 à 19:54 par JC

A la veille du quart de finale aller de la Champions League, Anthony Réveillère et Claude Puel ont répondu aux journalistes lors du traditionnel point presse d’avant-match à 18 heures.


"Il ne faut pas avoir de

regrets... c'est du 50-50"

- Comment l’OL doit-il aborder cette rencontre qui n’a pas trop un « parfum » de Coupe d’Europe ?
Vu le nombre de journalistes présents ici, je peux me rendre compte qu’il y a tout de même un « parfum » de Champions League. Même si on va jouer contre Bordeaux, c’est un quart de finale de la Coupe d’Europe. On se prépare dans cette optique. Les données sont complètement différentes du championnat. C’est une double confrontation.

- Avez-vous une revanche à prendre contre Bordeaux qui est venu s’imposer à Gerland en championnat ?
Pas du tout. C’est une compétition totalement différente. On se doit de bien négocier ce match aller qui sera décisif. Avec notre expérience dans cette compétition, on sait qu’il est important de ne pas prendre de but lors du match à domicile et d’en marquer le plus possible. Le même scénario que face au Real Madrid me conviendrait bien.

- Les Girondins se révèlent particulièrement efficaces sur coups de pieds arrêtés. Qu’en pensez-vous ?
C’est vrai que Bordeaux marque beaucoup de buts sur coups de pieds arrêtés. On doit être particulièrement vigilants. Bordeaux possède une équipe très athlétique mais on a les joueurs pour les contrer.

- Est-ce-que le polémique autour du match de Grenoble est-elle oubliée ?
Oui, tout cela est derrière nous. On a fait le boulot contre Grenoble. C’est vrai qu’il y a eu beaucoup de bruit autour de ce match. On a tourné la page.

- Vous avez déjà disputés trois quarts de finale de la Champions League avec l’OL pour trois éliminations. Avez-vous peur de l’échec ?
Il ne faut pas avoir de regrets en sortant de cette double confrontation. Face à Bordeaux, c’est du 50-50. Comme vous l’avez rappelé, j’ai déjà joué trois quarts de finale et je sais que ce type de rencontre se joue à peu de chose.

-  Lyon est-il favori demain soir ?
On peut le concevoir vu qu’on joue à domicile. On se doit de faire le jeu et marquer devant notre public.

- L’expérience de l’OL en Champions League va-t-elle compter ?
C’est vrai qu’avec Govou et Cris, nous sommes trois à avoir disputé  trois quarts de finale mais il ne faut pas oublier que l’OL compte aussi de nouveaux joueurs. J’espère que cette expérience va jouer comme lors du match retour contre le Real où nous n’avions pas paniquer alors que nous avions encaissé un but en tout début de match.

- Laurent Blanc a rappelé qu’il sera primordial de remporter les duels demain soir. Qu’en pensez-vous ?
On s’attend à beaucoup de densité sur le terrain demain soir. C’est important de gagner nos duels mais il ne faut pas oublier de jouer en équipe. On gagnera tous ensemble avec un groupe de 18 joueurs.


"J'ai 4 solutions...

Je n'ai pas encore arrêté mon choix."

- Lyon est-il favori ?
Cela va être une confrontation équilibrée. Bordeaux a l’avantage de jouer le match retour à domicile ce qui est loin d’être négligeable. C’est un match de Coupe d’Europe. Le contexte est totalement différent  du championnat. On l’aborde en ce sens avec une place en demi-finale en jeu. Ce n’est pas rien.

- Comment allez- vous procéder en ce qui concerne la charnière centrale ?
J’ai quatre solutions avec Mathieu Bodmer, Jérémy Toulalan, Maxime Gonalons et Jean-Alain Boumsong. Je n’ai pas encore arrêté mon choix.

- Avez-vous tiré des enseignements de la finale de la Coupe de la Ligue ?
Non, chaque match est différent. Bordeaux avait peut-être la tête à Lyon en seconde période.

-  Un score de 1-0 serait-il un bon résultat demain soir ?
Les matches en Champions League sont toujours ouverts. 1-0 ? On prend tout comme 2-0 ou 2-1. L’important est de garder toutes nos chances pour le match retour.

Sur le même thème