masculins / Point presse

Le point presse de Rémi Garde

Publié le 22 juillet 2011 à 17:55

L'entraîneur lyonnais a effectué le traditionnel point presse à deux jours du match amical face à Hannovre.

Le point santé
Yoann est dans sa phase de reprise. Il a franchi des paliers tous les jours, et ce matin, son travail était intéressant. Il progresse comme on le souhaite et je n'exclu pas de l'emmener à Hanovre. Dejan Lovren, lui, s'est bien remis de sa contusion et je compte sur lui. Enfin Miralem Pjanic va travailler physiquement, ici à Lyon lors des prochains jours, et j'espère pouvoir le récupérer face à Porto.

Le match amical contre Hanovre
Je n'ai pas encore arrêté le groupe mais on sera dans la continuité de Genk. On n'est plus en stage avec un groupe élargie et on se rapproche de la compétition. Il nous restera deux oppositions après Hanovre (Donetsk et Porto) et le groupe doit être resserrer pour que chacun ait des temps de jeu conséquent. Sur le match, il faudra être plus réaliste que lors de nos deux dernières rencontres. A Genk par exemple, on a fait de très bonnes choses mais on a manqué de réalisme, aussi bien offensivement que défensivement.

Un mercato qui traine…
Je me dis que ça va durer ! Le mercato a plutôt tendance à s'accélérer sur la fin. Ca ne m'arrange pas forcément au regard des échéances du mois d'août mais avant de recruter, il faut vendre. Si on doit rester avec ce groupe, je m'adapterai. On fera le point fin août car d'ici là, beaucoup de choses peuvent se passer. Ndinga ? Il a dit dans la presse ce qu'il ressentait. Il sait que Lyon peut être un tremplin pour lui et il veut progresser. Je le répète, c'est un profil de joueur qui nous intéresse. Bastos ? C'est le statu quo. Aujourd'hui, il porte encore les couleurs de l'OL. Il a du talent et de l'expérience. Si il reste, il aura besoin de reconquérir le public, de prouver des choses, mais il en est capable.

Le 4-4-2 reconduit ?
Mon impression face à Genk était mitigée. J'ai vu des choses intéressantes, d'autres qu'il faut corriger. Mais quand on regarde le match, on voit que tout cela est modulable. Il faut faire aussi avec les blessés, les états de forme… On verra. Rien n'est défini. Peut-être qu'on aura quelque chose qui se dégage sur le long terme ou, au contraire, il faudra s'adapter par rapport à ce qu'on a vu.