masculins / Luçon - OL J-2

Le point presse de Rémi Garde

Publié le 20 janvier 2012 à 13:53 par R.B

Un point sur les absents… Son regard sur Samuel Umtiti… le match face à Luçon… le mercato…

Il fut d’abord question du retour ou non des joueurs qui étaient absents à Montpellier. «Cris, Lovren, Réveillère, Gourcuff, Vercoutre ne seront pas de le groupe. Cela va mieux pour Lovren. Cela va mieux, aussi, pour Réveillère et Gourcuff, mais c’était trop juste pour dimanche. » Parmi les retours, il y aura donc ceux de Dabo –un seul match de suspension, c’est une bonne surprise, mais cela me semble logique-, de Gomis et de Cissokho. Une information ? « Hugo Lloris sera titulaire ».

Le jeune Samuel Umtiti sera certainement une nouvelle fois titulaire en défense centrale aux côtés de Maxime Gonalons dont l’entraineur a redit qu’il lui tardait  de le revoir à son poste de milieu de terrain. Que pense-t-il des premiers matchs de « Sam » avec le groupe pros ? « Pour moi, ce n’est pas une énorme surprise de la voir enchainer des matchs à ce niveau. Sam est un joueur, un homme qui a le potentiel, l’état d’esprit pour faire quelque chose de bien. Il est au début de sa carrière. Il prend les choses par le bon bout avec respect vis-à-vis des autres mais sans craintes. C’est un garçon équilibré comme il l’a toujours été. C’est déjà une belle satisfaction. Après ce qui est dur dans le foot, ce n’est pas de percer, d’arriver mais de se maintenir. Il va connaitre l’exigence ».

Et ne parler pas d’âge dans un sens comme dans l’autre à l’entraineur olympien. « L’âge n’est pas important dans le foot. L’important, c’est le rôle que l’on peut avoir dans le groupe. Sam a une personnalité intéressante. Il doit prendre confiance sans fanfaronner. Est-ce un renfort défensif ? Il a répondu à une partie des questions que l’on se posait. Il est un des espoirs de la maison sur lequel on compte s’appuyer ».

A 18 ans, il est évidemment perfectible malgré ses qualités évidentes. « Il doit par exemple prendre la mesure du jeu de la L1 dont la vitesse, l’impact physique. Il a un sens de l’anticipation, la lecture du jeu défensivement et offensivement. Si je devais le comparer à un ancien défenseur de l’OL, je répondrais… Patrick Müller ».

Il ne s’agit pas de motiver les joueurs, mais de les mobiliser

Les questions se ont portées ensuite sur le match de Coupe de France face à cette équipe de CFA, sur la préparation de la semaine. « On était dans une semaine à un seul match. On est plus relâchés naturellement. Il ne s’agit pas de motiver les joueurs, mais de les mobiliser. Le travail a été fait. Je pense que le message a été compris. Il faudra, comme face à La Duchère, être sérieux. Ces équipes sont très souvent constituées d’anciens joueurs ayant connu les Centres de Formation. Elles essaient de développer un f ootball. Je ne pense pas que le fait de jouer ailleurs que chez soi handicape la plus petite formation, même si ce choix peut favoriser l’équipe d’un niveau supérieur ». Et quand on demande à Rémi s’il fait appel aux mauvaises surprises qu’il a connues dans cette compétition en tant que joueur pour mettre en garde son groupe, il est très clair : « pas la peine d’en faire des tonnes sur ces désillusions. Soyons professionnels ».

Enfin, en janvier, les questions sur le mercato reviennent systématiquement. « La réflexion sur l’arrivée d’un défenseur central n’est pas arrêtée. C’est lié aussi aux possibilités que l’on a ou pas. Il y a notamment la présence de Sam. Ederson ? Avec lui, j’ai uniquement des discussions sportives. Je me concentre la dessus… »

Sur le même thème