masculins / OL - FC Sochaux J-1

Le point presse de Rémi Garde

Publié le 23 mars 2012 à 16:20 par R.B

Un point sur l’infirmerie… le match à venir contre le FCSM… les attentes… Gomis…

INFIRMERIE
« Gourcuff, Mensah, Cris et Valverde sont indisponibles. En ce qui concerne Yoann, il alterne des jours où il peut courir et des jours où la douleur est moins supportable. Je n’ai pas d’idée de la date de sa reprise. L’évolution de sa guérison est plus lente que prévue ».



Que pensez-vous de ce match à venir contre Sochaux ?
« C’est un match un peu compliqué à préparer. Il y a beaucoup d’euphorie avec les beaux matchs que l’on a livrés. Ce match vient donc avec cette euphorie et de la décompression. Je suis très vigilant et je le dis aux joueurs. Nous avons des repères, mais pas de certitudes. En football, on le sait, ce qui était vrai hier, ne l’est pas forcément au prochain match. Il faut donc se rappeler ce qui s’est passé en bien comme en moins bien. Je n’oublie pas que l’on restait avant cette belle série sur 1 point pris sur 12 en championnat. Faisons tout pour continuer. Pourquoi cela ne marchait pas et cela marche ? C’est un ensemble comme je l’ai déjà dit ».

Comment voyez-vous cette équipe de Sochaux ?
« Elle a changé d’entraineur et cela s’avère positif. Elle a retrouvé du jeu, de la fraicheur sans être tirée d’affaire. Je pense qu’elle va proposer un mélange de fraicheur et d’efficacité. C’est une équipe joueuse… On fera en fonction. Quand on est capable de gagner au Parc, on doit pouvoir le faire trois jours après ».

Est-ce compliqué pour vous de préparer un match avec une équipe capable de tout ?
« Non. Cela m’oblige à être sur le qui-vive, à m’interroger. La remise en cause est permanente dans le football. Mais mis à part Mourinho, Guardiola et quelques autres, le reste des entraineurs ne doivent pas avoir de certitudes ».

Combien de points faudra-t-il pour finir sur le podium ?
« Je ne sais pas. Mais avec le retard que l’on a pris, je ne pense pas qu’une moyenne de deux points par match sur les 10 dernières rencontres soit suffisante ».



Est-ce-que le fait de jouer avec un milieu de terrain dans un couloir change quelque chose ?
« Forcément. Il se replace plus naturellement qu’un attaquant. Mais après il lui faut des capacités pour attaquer comme il faut des capacités pour défendre à l’attaquant. Je comprends que Kim ne soit pas spécialement emballé en occupant ce poste. Nous en avons parlé. Cela ne l’empêche pas de toucher beaucoup de ballons, de faire des passes décisives… et cela permet à l’équipe d’avoir un meilleur équilibre ».

Est-ce-que le cas Gomis est difficile à gérer ?
« Tous les joueurs ont des attentes, des objectifs personnels. Mais ils ne connaissent pas toujours ceux des autres. Moi, j’essaie de faire au mieux. J’ai discuté avec « Bafé ». Après, il n’y a pas que les statistiques personnelles… J’aime bien quand l’équipe gagne. « Bafé » a bien réagi. Il a fait un bon match au Parc. Un vrai bon match… »

Sur le même thème