masculins / Stade Rennais - OL J-2

Le point presse de Rémi Garde

Publié le 30 mars 2012 à 13:20 par R.B

Il fut question du match à Rennes… de l’état de forme du groupe … des absents… de Dabo…

Rémi, dans quel état est le groupe ?

« Le groupe est juste en quantité. Il y a ceux qui sont en soins comme Cris, Mensah, Gourcuff et ceux qui seront suspendus (Lacazette et B. Koné). Mais avec une semaine de travail et de régénération, le groupe est plutôt bien. On est entré dans une période capitale. Tout le monde a intérêt, individuellement et collectivement, à ce que cela fonctionne jusqu’à la fin. Tout le monde peut en tirer profit. Pour moi, il ne s’agit pas de ne plus faire de sentiments. Tout simplement, je ne peux pas me projeter au-delà des huit semaines qui restent. Il n’y a plus la place pour les calculs. La structure de l’équipe et l’état d’esprit ont changé depuis la défaite à Nicosie comme je l’ai déjà dit ».

Avez-vous désormais plus de certitudes en déplacements ?

« Nous avons un peu plus de repères. C’est important. Il y a eu le changement d’animation dans le jeu, l’état d’esprit des joueurs. Les joueurs après Nicosie ont été mis devant leurs responsabilités. Ils ont répondu favorablement. La balle est dans leur camp ».

Que vous inspire ce match à Rennes ?

« C’est un match très, très important. Une première finale face à un adversaire qui aspire à très bien terminer son championnat et qui nous avait posé des problèmes à Gerland. Rennes est une équipe imprévisible avec des joueurs de talent, notamment devant. On va essayer de la contrarier avec nos armes. Après si nous étions battus à Rennes et si Lille s’imposait dans le même temps, cela nous compliquerait la tâche pour la troisième place, mais rien ne serait fini mathématiquement. Cette troisième place serait encore jouable. Le LOSC ? Comme nous, cette équipe a repris du poil de la bête dans ses résultats et dans la qualité de son jeu ».

Quel jugement portez-vous sur Dabo ?

« C’est un joueur qui a toujours eu un état d’esprit remarquable. Il a travaillé, même quand il ne jouait pas beaucoup. Je savais que je pouvais compter sur lui et puis quand il jouait, il faisait de bons matchs à l'image de celui face à Bordaux. Le fait qu’il joue plus en ce moment n’est pas lié au changement d'animation. Il a d’autres qualités qu’Aly (Cissokho) qui n’est pas écarté pour autant ».

Sur le même thème