masculins / OL - Valenciennes J-2

Le point presse de Rémi Garde

Publié le 30 avril 2012 à 17:06 par NF

Il fut question de la victoire en coupe de France et de la suite de la saison.

POINT SANTE
« Dejan Lovren a passé des examens qui ont révélé une entorse des os du cou-de-pied. Il est plâtré une quinzaine de jours. C’est une blessure assez rare. Ederson, Bastos et Mensah sont toujours indisponibles. »

La victoire en coupe de France est-elle gâchée par la victoire de Lille contre le Paris-SG ?
C’est un ensemble. Ce sont deux événements qui ne vont pas dans le même sens.  La coupe de France nous libère et nous apporte l’envie de continuer sur cette voie positive. La performance de Lille complique la lutte pour la troisième place. Mais cela n’altère pas notre joie. Bien sur le week-end aurait été parfait si Paris l’avait emporté mais le Losc n’a pas volé sa victoire et son classement. On se doit de leur mettre la pression.

Après la joie de ce week-end, est-ce difficile de se remettre dans le quotidien du championnat ?
On serait bien resté dans l’euphorie de la victoire. Mais on envie de terminer cette saison en concourant pour le podium même si ça va être très difficile.

Comment allez-vous mobiliser vos joueurs pour continuer sur cette lancée ?
Je ne pense pas que mes joueurs ont fait une croix sur la troisième place. Il y a le devoir de faire le métier jusqu’au bout. Ce qui m’énerverait, c’est d’avoir des regrets en fin de saison. On ne sait pas ce qui peut se passer. Les équipes devant nous peuvent commettre des faux-pas.  Finir le plus haut possible est une exigence importante quand on est à l’Olympique Lyonnais.

Les joueurs, le staff et tout le club sont fiers de cette coupe de France.

Allez-vous surfer sur l’euphorie de la victoire pour la suite du championnat ?
Je vais faire le point individuellement et collectivement avec les joueurs. Je compose toujours une équipe pour gagner la rencontre. Et jusqu’à la fin ça se passera ainsi. Il faut bien entendu voir l’état de fatigue de certains joueurs. Hormis les blessés, tout le monde est disponible pour jouer. L’euphorie pour améliorer notre niveau de jeu. Quand on est heureux, ça redonne de la confiance, ça nous apporte un plus.

Comment abordez-vous les derniers matchs de la saison ?
On va jouer à domicile. Mercredi, on aura envie de communier avec nos supporters. On va affronter des équipes qui jouent le maintien en Ligue 1. Elles vont vendre chèrement leur peau. Ce ne sont pas des parties simples.

Avez-vous rencontré le président au sujet de votre avenir ?
J’ai rencontré le président ce matin comme très souvent. On a convenu de se rencontrer  pour discuter. Je ne peux pas donner plus d’informations avant notre entrevue. Plusieurs éléments entrent en ligne de compte dans la réflexion.

Quel bilan tirez-vous de votre première saison ?
Ce n’est pas à moi de juger mais je suis fier. Les joueurs, le staff et tout le club sont fiers de cette coupe de France. Est-ce que mon bilan est bon ? Ce n’est pas mon problème.

Yoann Gourcuff a réalisé une bonne prestation samedi, quel  est votre sentiment ?
Il a fait une bonne heure de jeu. Il a répondu à mes attentes : actif, offensif, bon jeu de passes. Il a su se démarquer des défenseurs adversaires. Il n’avait pas 90 minutes dans les jambes, c’est pour cela qu’il est sorti au cours de la finale.

 

 

 

 

 

Sur le même thème