masculins / ASSE - OL J-2

Le point presse de Rémi Garde

Publié le 07 décembre 2012 à 15:48 par R.B

Il fut évidemment question du derby très attendu en raison du classement des deux clubs…

 Rémi est-ce-que la transition ne va pas être brutale après ce match face au Shmona ?
« Non. Mais elle existe et on le savait. On a tourné la page de la Ligue Europa avec satisfaction ; on l’a mis de côté et on est tourné vers le derby. Ce derby, il a commencé dès la fin du match face au MHSC. Ce derby est important, mais après il restera encore 3 matchs pour finir l’année. L’objectif est de poursuivre ce que l’on fait depuis plusieurs semaines. Il ne faut pas se mettre une pression excessive ».

Comment se présente ce match ?
« De façon plutôt sympathique… Les deux équipes sont dans une bonne période ; elles pratiquent un bon foot. Ce derby est aussi un match au sommet. Après, parfois il n’y a pas de spectacle au rendez-vous. Difficile d’envisager ce qui va se passer dimanche. Le classement des deux équipes, le jeu pratiqué rendent ce derby différent. Les deux équipes ont l’opportunité de l’emporter. Il y a de l’indécision. Mais, je le répète, il y a une vie après le derby. La saison ne s’arrête pas dimanche soir ».

Dans quel état d’esprit est votre  groupe ?
« Je sens beaucoup d’envie. Le match de Ligue Europa m’a permis de tirer des enseignements. On a le temps de bien se concentrer  sur ce derby. Tout le monde a envie de jouer. J’ai un groupe en tête… On verra. Mon objectif, c’est de rendre l’équipe la plus compétitive possible. L’équipe de départ ? Elle peut ressembler à celle qui a affronté le MHSC… Des retours ? C’est possible. Lovren et Briand ne seront pas disponibles… Lisandro ? Il peut éventuellement être là… »

Comment vit-on un derby ?
« Chacun le vit, le ressent  à sa façon. Moi, je donne un fil conducteur aux joueurs. Beaucoup de joueurs connaissent le derby. On se réjouit de le jouer. Il  a un noyau de joueurs qui est lyonnais depuis longtemps. Moi, je ressens toujours la même chose ; j’ai toujours la même émotion ».

Dans le staff, on a été nourri à ces derbies par Raymond Domenech et Bernard Lacombe

Est-ce-que vous n’avez pas mis de pression sur le groupe en parlant du titre ?
« Si un entraineur ne rêve pas de gagner au départ, il ne fait pas son travail. Ce que j’ai dit ne présage de rien et ne met pas plus de pression sur le groupe ».

 Comment expliquer la réussite de l’OL dans les derbies à Geoffroy-Guichard ?
« Nous n’avons pas la prétention de posséder la recette du succès. Et les statistiques ne remportent pas les matchs. Un derby, c’est toujours compliqué. Il faut apprivoiser ce qui se passe sur le terrain…Dans le staff, on a été nourri à ces derbies par Raymond Domenech et Bernard Lacombe.  »

Est-ce-que cela peut être compliqué pour Steed Malbranque ?
« Steed est suffisamment équilibré, solide pour savoir ce qu’il a à faire dimanche. S’il reçoit un accueil « chaleureux », cela pourrait le motiver ».

Sur le même thème