masculins / PSG-OL J-2

Le point presse d’Hugo Lloris

Publié le 15 avril 2011 à 14:01 par EC

Le gardien international de l’OL est venu devant les journalistes après l’entrainement de ce matin… Il s’attend notamment à un gros match dans deux jours, au Parc des Princes…

La victoire face à Lens, dimanche dernier, a remonté le moral des troupes lyonnaises, après le match nul obtenu dans les conditions que l’on sait à Nice, il y a deux semaines. « Chaque match que l’on joue est différent, et l’impact sur le classement aussi. On a eu la chance que les résultats nous étaient favorables lors de la dernière journée, ça nous a relancé pour atteindre le podium, qui est l’objectif minimum », analyse Hugo Lloris.

Un objectif dont les joueurs de Claude Puel pourrait s’approcher en cas de bon résultat dimanche, à Paris. Mais le gardien de l’Equipe de France sait que ce ne sera pas chose facile : « On s’attend à un gros match. C’est un des grands rendez-vous du championnat. Il y a  de l’enjeu, puis c’est toujours sympa de jouer au Parc. C’est excitant : tout est réuni pour qu’il y ait un gros match. On sait que ça va être difficile de prendre les trois points, Paris est une très bonne équipe, mais il est très important de rester sur le podium et de maintenir les écarts avec nos concurrents ».

L’OL a donc l’occasion de réaliser un gros coup de week-end, en allant gagner chez le cinquième de Ligue 1. Et le dernier rempart de l’actuel troisième du classement a bien sa petite idée sur la manière d’y arriver : « Surtout, il va falloir être solide, très solide. On rencontre une équipe joueuse, très performante dans la surface adverse. Nêné, Giuly, Erding peuvent faire la différence. Ca va être à nous de résister face à ça, et de concéder le moins d’occasions possible. Un joueur comme Nêné, même s’il n’a plus marqué depuis plusieurs matches, va forcément avoir un impact dans un rendez-vous comme celui-là. Ce sera à nous de ne pas le laisser s’exprimer ».

Nêné, comme l’ensemble des Parisiens, qui avait posé quelques problèmes aux Lyonnais lors du match aller et en huitième de finale de la Coupe de la Ligue cette saison. Est-ce que les bonnes performances des joueurs de la Capitale face à Lyon peuvent avoir des conséquences sur le match de dimanche, selon lui ? « Non, ça appartient au passé maintenant. Et puis on ne réfléchit pas à ça. On a bien travaillé toute la semaine pour être prêts dimanche. Le match aller, c’est du passé, et nous on regarde devant. »

Et, juste devant lui, se trouve la défense centrale, qui change régulièrement en ce moment. La charnière Toulalan-Lovren avait relégué Cris sur le banc face à Lens : « C’est un poste que connait bien Jérémy Toulalan, il y a déjà joué. Après, c’est un choix de l’entraineur, et nous on s’adapte, on n’a rien à dire. Cris est un élément important de notre groupe, c’est notre capitaine. Mais nous sommes tous au service du collectif, et on respecte les choix faits ».

Des choix reconduits par la suite ? Ce n’est pas ce qui intéresse Hugo Lloris, qui préfère se concentrer sur les échéances à venir et la fin du championnat : « On est conscients de nos erreurs de parcours. On s’est remis en question après Nice. Maintenant, il faut avancer. On n’a plus le droit à l’erreur. On connait le calendrier, on se déplacera cinq fois lors des huit derniers matches. Mais on n’a plus de marge de manœuvre pour perdre des points. Tout le monde doit être à 200%. Et en plus d’avoir des semaines pleines pour bien travailler et préparer les matches, on a un groupe qui a de la qualité et du potentiel… ».

Voilà pour l’avenir proche de l’OL selon Hugo. En ce qui concerne l’avenir un peu plus lointain, que pense-t-il des rumeurs qui l’envoient en Italie à la fin de la saison ? « On entend tout et n’importe quoi en ce moment. Mais c’est normal, c’est la période des rumeurs avec le mercato qui approche. Personnellement, je me sens bien ici. J’ai eu une discussion enrichissante avec le Président, et on aura  le temps de faire le point une fois la saison terminée. »

La saison qui se poursuit donc dimanche, au Parc des Princes face au PSG.

Sur le même thème