masculins / Stage de Tignes

Le point presse du jour

Publié le 11 juillet 2008 à 17:00 par R.B

Point presse ce vendredi après-midi avant le dernier entraînement à Tignes… et le match samedi à Albertville face à Nîmes. Claude Puel et Juninho ont répondu aux questions des médias…

Pour l’entraîneur lyonnais, le bilan du stage est positif. « D’abord, il n’est pas encore terminé, puisqu’il y aura le match face à Nîmes. Mais le groupe a bien travaillé, a été assidu ; il a bien participé le tout dans une bonne ambiance. Malgré les différences d’âge, il a bien vécu. C’était important ce travail ; il faut faire un réservoir physique pour le début de saison. Les jeunes se sont bien comportés. Samedi, je n’attends pas de miracles en raison des charges de travail. Il faudra trouver une cohérence sur le terrain, le jouer avec sérieux. Rendre une copie propre. Tous les joueurs auront du temps de jeu, environ 1 mi-temps ».

En ce qui concerne les bobos de la semaine, le Tarnais a indiqué que Réveillère et Fred reprendraient l’entrainement collectif la semaine prochaine. Ils seront dispensés du match amical. Quant à Fabio Santos ? « Cela a été le problème le plus sérieux. Il va mieux. Il passera des examens complémentaires à Lyon. Je pense qu’il sera absent du groupe une 10 de jours ».

Un groupe lyonnais qui bénéficiera de 2 jours de repos après le match amical. Et mardi 15 juillet, les internationaux seront de retour. « On a fait un premier bloc de préparation. On va travailler pour amener les internationaux à la reprise. C’est jamais évident ce genre de préparation scindée en 2 étapes, mais on ne va se plaindre. Ceci est propre à un grand club ».

Bien sûr, le mercato a été abordé. « Déjà, il sera clos le 31 août comme dans les autres championnats. C’est une bonne chose, même si je n’aime pas trop qu’il dure alors que la compétition a repris. Des nouvelles ? Je n’ai pas pour habitude d’alimenter les rumeurs ou de me répandre à livre ouvert. Le milieu de terrain ? (en souriant) Il offre pour l’instant des solutions. Défenseur latéral ? Anthony, François et Fabio ne seront pas de trop pour disputer la saison. Après on va voir si on peut aussi compter sur un jeune ou choisir une autre solution. Il y a une réflexion ».

Après l’entraîneur, place à Juninho, l’un des capitaines de l’OL. En substance, « Juni » a parlé de sa motivation, de sa passion. « J’aime mon métier. J’ai toujours envie. J’espère jouer encore 2 saisons. A l’OL, avec tous ces titres, nous devons faire preuve d’encore plus d’humilité. » Et le nouvel entraîneur? « Je ne veux pas faire de comparaisons avec le passé. Je crois qu’il va vouloir une équipe guerrière ; un état d’esprit qui nous a manqué par moments la saison dernière. On a bien travaillé pendant le stage ; physiquement et déjà tactiquement. Il veut une équipe solidaire comme à Lille, une équipe qui sait jouer aussi sans ballon. Cela aussi nous a manqué. Le système de jeu ? On a travaillé plusieurs systèmes. Après, l’entraîneur fait des choix. Il y a toujours des solutions. On aura certainement plusieurs schémas de jeu. Mon rôle ? Je n’ai pas encore trop discuté avec le coach. Je me prépare pour jouer le prochain match. Et si je ne suis pas en forme, c’est normal que je ne joue pas, même si j’ai toujours beaucoup joué depuis que je suis à l’OL. J’ai envie d’être décisif dans les moments importants. Marquer des buts pour améliorer mes chiffres? Oui, j’en ai envie ».

Et ce brassard de capitaine ? « Pour moi, il est important. J’aime cette responsabilité ». Le temps qui passe ? « C’est une chose que tu ne peux pas contrôler. Alors, oui, je suis le joueur le plus âgé du groupe depuis le départ de Greg qu’il faut remercier pour ce qu’il a fait au club. Oui, je me rapproche de la retraite. Mais cela ne me dérange pas. Cela prouve que le club évolue ; cela prouve la valeur du Centre de Formation. Du coup, plus de responsabilités ? J’en ai déjà prises beaucoup, cela ne me changera pas. Les joueurs doivent assumer leurs responsabilités. Une équipe qui gagne est une équipe qui partage les responsabilités. Le maillot de l’OL représente beaucoup aujourd’hui ».

Et à la question seras-tu lyonnais cette saison, le Brésilien répond sans langue de bois. « D’ici le 31 août tout peut arriver ; c’est le foot. Mais je suis bien à l’OL ; je n’ai pas envie de partir. Le Président souhaite que je reste ; c’est important. Après, il y a des contacts (Qatar, Japon…). En tous les cas, je n’irais pas à Liverpool… Tout est ouvert jusqu'au 31 août».