Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / Pendant la trêve

Le point presse du jour

Publié le 11 octobre 2012 à 12:20 par TB

Ce matin, Rémi Garde a levé le voile sur la gestion de la trêve internationale. Il a également tiré un bilan de la première partie de saison et est revenu sur le positionnement de Lisandro Lopez et la situation des blessés.

Avec l’absence de huit internationaux (Gonalons, Gomis, Grenier, Lacazette, Benzia, Bisevac, Lovren et Koné), comment gérez-vous les entraînements ?

On s’adapte aux évènements du calendrier. Si mes joueurs partent dans différentes sélections, cela signifie aussi qu’ils ont été performants… Même s’ils sont moins nombreux cette saison. Avec ce groupe restreint, on travaille différemment. Le staff en profite pour accentuer le travail sur la régénération physique car l’équipe se prépare à  jouer tous les trois jours sur plusieurs tableaux. D’ici Noël il n’y aura plus de temps de récupération.

Quelle analyse faîtes-vous sur l’appel de seulement deux joueurs de l’OL en Equipe de France A ?

Evidemment je préfèrerais avoir davantage d’éléments sélectionnés par Didier Deschamps, mais cela ne remet pas en cause la qualité de l’effectif. On reste compétitif.  La sélection nationale s’appuyait auparavant sur l’ossature lyonnaise. Ce n’est plus le cas. Je n’ai pas d’autre constat à faire.

Quand est-ce que sont prévus les retours de Yoann Gourcuff et Michel Bastos ?

Pour Yoann il devrait être de retour lundi… Je ne peux pas vous dire mieux, ni laisser présager ce qui peut advenir dans la semaine. Quant à Michel, on envisage un retour progressif. Il est victime d’un problème personnel qui l’a beaucoup handicapé. Cela s’ajoute à ce souci récurrent au dos. Il n’y a rien de dramatique mais on prend des précautions en accord avec lui. Son retour se précisera sur ses sensations, il y a un travail de prévention au quotidien. Je ne vous cache pas qu’il y a deux facteurs liés à son absence dont le principal est cet ennui personnel.

Lors du match à Lorient, Lisandro a semblé agacé d’être sur son aile gauche. Cela vous inciterait-il à réintégrer plus rapidement Bastos ?

J’aimerais surtout disposer d’un effectif au complet. Je l’ai dit : le meilleur poste de Licha ne se situe pas nécessairement à gauche. Après je pense au bien du collectif. Il n’y a pas une tendance qui se dégage au niveau de l’efficacité. Mon rôle de coach est de trouver un juste milieu entre la solution individuelle et celle collective. Le bien être de mes joueurs, notamment ceux qui sont importants, est une priorité. Donc je n’écarte pas la question de son positionnement dans l’axe. J’en discute avec lui. Je ferai mes choix en concertation avec les joueurs concernés. Même si Licha joue un rôle primordial, il a besoin du collectif pour s’exprimer. Je ne dis pas ça pour le recadrer, les garçons me connaissent, ils respectent mon discours. A mon sens il faut un collectif sur 90 minutes, et même au quotidien afin de tirer la quintessence de chacun.

Quelles sont vos principales satisfactions après deux mois de compétition ?

La marge de progression. Indéniablement. Malgré une équipe jeune, voire immature, les prestations ont été intéressantes. On a même fini le match à Lorient avec six joueurs du centre de formation, dont Steed, même si c’est un « vieux de la vieille » (Sourire). Le tableau de marche est correct dans une période de transition économique.

Derrière l’OM et le PSG, ce statut d’outsider est-il idéal à endosser ?

A Lyon, on sait combien faire la course en tête demande de l’énergie. A l’inverse, sortir du bois dans les dernières journées demande une grosse confiance en soi… On essaye de disputer chaque match à fond. Il n’y a pas de calcul, on verra si ça nous réussit. Pour l’instant Paris cristallise l’attention des médias et du public. Tant que rien n’est joué sur le plan comptable, on se posera les mêmes questions. Le PSG peut-il ne pas être champion ? Je me souviens du parcours de Marseille l’an passé, entre débuts catastrophiques, espoirs et fin de saison chaotique. La saison va être longue et l’OL reste ma seule préoccupation.

Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !