masculins / OL - FCNA

« Le poste qui me convient le mieux actuellement »

Publié le 18 mars 2016 à 09:00 par R.B

Rachid Ghezzal est devenu incontournable dans le 4-3-3 mis en place par Bruno Genesio en se montrant notamment décisif... Le gaucher lyonnais parle de confiance... de temps de jeu... de positionnement sur le terrain... d’ambitions...

En deux mois et demi depuis la reprise de janvier et le changement d’entraineur, Rachid a été titulaire 12 fois en 15 matches, inscrit 6 buts, délivré 6 passes décisives, multiplié les gestes justes en 1 059 minutes (444 dans la première partie de saison). A gauche dans le 4-3-3 de 2012-13 où il avait joué 1 265 minutes pour 1 but et 1 passe, absent en 2013-14 en raison notamment d’une opération au dos et des choix de l’entraineur, à la pointe du losange dans le 4-4-2 de 2014-15 pour 869 minutes, 0 but et 2 passes, voici l’élégant franco-algérien à droite du 4-3-3 « made » Bruno Genesio. Une révélation, une explosion de justesse, d’efficacité, d’habilité sur les coups de pied arrêtés, les frappes (24 cadrées sur 48 tentatives), en un mot du talent dans tout ce qu’il entreprend pour le bien du collectif sans que cela annihile son jeu spectaculaire porté par un toucher de balle soyeux qui le rend imprévisible y compris dans la répétition des mêmes feintes.  Le natif de Decines-Charpieu (74 matches, 8 buts et 9 passes décisives) aura 24 ans le 9 mai prochain. Olympien depuis 2 004, il a fréquenté toutes les catégories d’âge. Le sera-t-il toute sa carrière ? «Je ne l’imagine pas de cette façon...on verra... j’ai des ambitions... ». Comme celles aussi avec la sélection algérienne qu’il a rejointe après avoir porté la tunique bleue chez les moins de 20 ans en 2013.

La confiance

« Tout joueur en a besoin de la part de son coach, de ses coéquipiers. Celle de l’entraîneur, je ne l’avais pas du tout. Cela se ressentait au niveau du temps de jeu et de mon rendement sur le terrain. Le nouveau coach me l’a donné et j’essaie de lui rendre cette confiance. Oui, j’ai joué, même enchainé par le passé, mais je profitais des blessures de certains joueurs comme celle de « Yo » (Gourcuff). En fait, je dépannais et après je ne jouais quasiment plus. J’ai joué en CFA en 2013-14 (la saison de son opération au dos). Ce fut une période compliquée... Il faut en passer par là pour mieux s’exprimer ensuite ».

Je connaissais le potentiel de Rachid, ses qualités techniques, son volume de jeu, mais il me surprend. Il est devenu efficace. Le fait d’être positionné à droite le sert indéniablement (Bruno Genesio)

Les statistiques

« Cela fait un petit moment que je suis pro. J’avais besoin d’apporter cette efficacité au groupe. J’ai énormément progressé dans ce registre et j’en veux toujours plus (sourire). C’est l’accumulation des matches en pro qui m’a aidé et puis le fait de m’habituer ainsi au rythme. Une question d’adaptation. Après, je n’ai jamais été un grand buteur ; je suis plus à l’aise à la dernière passe. »

Le positionnement sur le terrain

« A droite dans ce système, c’est le poste qui me convient le mieux actuellement. C’est plus facile pour moi de rentrer et de frapper ou de combiner avec mes partenaires».

La venue de Nantes

« On joue à domicile. C’est un match important pour rester sur la dynamique actuelle ».

La sélection Algérienne

« C’est un objectif de m’installer dans ce groupe constitué de nombreux jeunes joueurs. Il y a beaucoup d’échéances à venir ».

Il a du talent et en ce moment, il est impressionnant. Il élimine, il marque, il passe, il travaille. Il sent le jeu. On voit qu’il a joué dans la rue. A droite, ses appuis font la différence. L’autre jour, je le regardais à l’entraînement. Il a fait une séance extraordinaire. Il me rappelait le Brésilien Rivaldo. Tout ce qui lui arrive actuellement, c’est une juste récompense de son travail, de sa patience. Il a été tellement pénalisé par toutes les blessures ces dernières saisons. Je suis content pour lui après toutes les épreuves qu’il a endurées
(Bernard Lacombe).

Sur le même thème