masculins / Monaco - OL J-2

Le premier puis le deuxième…

Publié le 09 février 2004 à 12:12

Quelle semaine pour l'OL ! A peine le temps de digérer la défaite de Guingamp qu'il faut déjà penser aux prochaines échéances. Et pas n'importe les quelles puisque qu'en l'espace de 5 jours, les hommes de Paul Le Guen auront face à eux le leader de la Ligue 1, l'AS Monaco (1/8ème de finale de la Coupe de France) puis son actuel dauphin, l'AJ Auxerre (24ème journée de L1)...

Quelle semaine pour l'OL ! A peine le temps de digérer la défaite de Guingamp qu'il faut déjà penser aux prochaines échéances.

Et pas n'importe lesquelles puisqu'en l'espace de 5 jours, les hommes de Paul Le Guen auront face à eux le leader de la Ligue 1, l'AS Monaco (1/8ème de finale de la Coupe de France) puis son actuel dauphin, l'AJ Auxerre (24ème journée de L1).




Quant on connaît le potentiel des deux formations, la tâche s'annonce rude. Monaco est invaincu à domicile, Auxerre n'a pris aucun but en 2004. De quoi redoubler de vigilance mais aussi de quoi se motiver un peu plus. Les discours d'après match samedi, ne trompaient d'ailleurs pas. Péguy Luyindula et Sidney Govou parlaient tous deux de matchs " plus qu'importants."



Et premier de ces deux rendez-vous, ce mercredi à Monaco. Match à élimination directe et match capital pour tout un club qui a fait de la Coupe de France un objectif prioritaire, comme le rappelait le président Jean-Michel Aulas ce samedi sur notre site: " Il y aura au bout une élimination pour un des deux clubs et on a vraiment la volonté de gagner cette rencontre pour aller beaucoup plus loin."

Mais match également de la revanche. Après la défaite (3-0) subie en championnat début janvier, les Lyonnais auront à cœur de montrer un tout autre visage ce mercredi. Début des hostilités à 17h.



Deuxième rendez-vous, dimanche prochain au Stade Abbé Deschamps. Un stade qui réussit plutôt bien aux Gones, qui restent sur 3 succès consécutifs en Bourgogne. Tout le monde se souvient notamment du but de Govou en 2002 dans les dernières minutes du match ou encore de la victoire l'an dernier sur le score de 2-1. Deux matchs qui s'étaient déjà disputés… deux dimanche soir. Peut-être un signe ? Des Lyonnais qui retrouveront à cette occasion un certain Philippe Violeau.



Le programme lyonnais s'annonce donc relevé mais aussi décisif pour la suite, en attendant le retour de la Ligue des Champions le 25 février prochain à San Sebastian. Mais gageons que les Lyonnais sauront répondre présents...







GV

Sur le même thème