masculins / OL 0 - Bordeaux 1

Le président Aulas fait le point !

Publié le 02 avril 2007 à 21:00 par SC avec AG

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a tenu à faire taire les critiques visant son club, ses joueurs ou encore son staff technique. Il rend hommage à ce groupe de compétiteurs. La volonté de gagner est toujours présente, l’ambition est toujours là.

Après la défaite en Finale de la Coupe de la Ligue, la Maison Olympique Lyonnais est-elle ébranlée ?

Elle a été triste parce que c’est toujours très triste de perdre une finale au Stade de France devant ces 35000, 40000 Lyonnais qui étaient là pour la soutenir. Mais la Maison n’est pas ébranlée, ni même en danger.
Elle est simplement comme une équipe qui a beaucoup misé sur le Championnat. Elle reste avec cette opportunité de faire quelque chose qui n’a jamais été réalisé par aucun club en Europe : remporter un sixième championnat de suite.
Elle tient compte aussi d’un certain nombre de remarques qu'il est nécessaire d’analyser quand on veut véritablement comprendre ce qui c’est passé au cours des dernières semaines.
Tout d’abord, on regrette vraiment que cette finale se soit déroulée après une double semaine internationale avec deux matches internationaux. C’est vrai que l’Olympique Lyonnais représente l’élite du football français, du football européen. Il y a donc des internationaux qui jouent dans toutes les équipes européennes.
Il a fallu récupérer ces joueurs le mercredi dans la nuit. C’était pour Gérard HOULLIER et tout le staff une opération extrêmement difficile quand on a à préparer une finale contre une équipe qui elle n’avait pratiquement aucun manquant. Il n’y avait, je crois, que un ou deux joueurs du côté bordelais qui étaient concernés par les sélections.
Alors dans un cas, on avait quinze joueurs même seize avec le préparateur physique qui, pendant dix jours, n’étaient pas là. Et puis de l’autre côté une équipe de qualité avec des principes de jeu différents, qui n’avait pas à préparer ces matches internationaux. Une équipe qui s’est retrouvée, on l’a vu sur le terrain avec une puissance, une vivacité qui a pu manquer à l’Olympique Lyonnais à un moment donné. Mais je ne pense pas que l’on puisse dire que cette analyse qui est une analyse objective conduise à douter du potentiel de l’Olympique Lyonnais en partie pour les échéances futures.


Eliminé en Coupe de France, de la Ligue des Champions, défait en Coupe de la Ligue, mais pourtant en passe d’acquérir un sixième titre de Champion certains disent que Lyon a raté sa saison ?

[IMG41988#R]On banalise parce que ça arrange peut-être un certain nombre de gens. Une saison qui est probablement la plus belle. Pourquoi ? Il est fort probable que nous remportions ce sixième titre. Nous allons avoir un bilan qui est plus que correct pour une saison qui vient après une Coupe du Monde. N’oublions pas que nos douze joueurs qui ont participé à cette épreuve n’ont pas pu suivre la préparation foncière, n’ont pas pu participer au début du Championnat France.
Du coup probablement en janvier, février quand tout le monde s’interrogeait sur les raisons d’une moins grande qualité de jeu, qui avait été mise en avant pour l’Olympique Lyonnais sur le dernier semestre 2006. Et bien on se rend compte que nos joueurs payaient probablement ce manque de préparation et par conséquent la Coupe du Monde. Cependant quand on regarde globalement notre saison. On se dit que nous avons été présent pendant la première partie de la Champion’s League avec la meilleure équipe. Nous avons engrangé le plus grand nombre de points. Certes en Coupe de France, nous avons chuté à la dernière minute à Marseille. Mais la Coupe à Marseille c’est quelque chose. C’est vrai aussi que ce match contre à l’AS ROMA fut une déception. Mais par rapport aux années précédentes on s’est arrêté simplement un tour avant, en huitième de finale.
Et c’est vrai aussi que l’organisation du Championnat de Ligue 1 n’a pas facilité l’Olympique Lyonnais. Car quand on a un match que l’on doit jouer contre St Etienne le vendredi soir, se sont les règlements, et que l’on nous impose de le jouer le samedi en fin d’après-midi on a une préparation qui est minorée par rapport à notre adversaire de la ROMA.
[IMG41989#L]Il y a une similitude entre la ROMA et BORDEAUX. Je m’explique, la Roma n’a pas joué son match face à EMPOLI du moins a envoyé son équipe réserve. BORDEAUX avait tous ses joueurs pour préparer la Finale de la Coupe de la Ligue. Nous ne les avions pas. Donc on peut trouver une certaine similitude qui va nous inciter à encore plus réfléchir pour les années qui viennent à essayer de demander à la Ligue une protection qui serait une vraie protection comme elle l’a faite pour d’autres équipes dans le passé. Et puis surtout nous demanderons une organisation du calendrier qui soit compatible avec l’élite.

Moi je ne partage pas du tout le pessimisme ambiant. Si nous gagnons ce sixième titre et on va tout faire pour. Je sais que les joueurs vont mettre un point d’honneur à le remporter. J’ai confiance en eux. On a un groupe vraiment extraordinaire. On a un coach et des assistants de très grande qualité. Je sais que l’on va mettre un point d’honneur à aller chercher des records dans ce sixième titre. Pour que tout le monde ait le sentiment d’avoir fait une saison accomplie. Aujourd’hui nous avons gagné à Marseille, à Lens, à Lille nous avons gagné à St Etienne, à Sochaux, c’est quelque chose d’extraordinaire depuis 20 ans que je suis président je rêvais d’aller gagner dans cinq grandes contrées de France où le Championnat se dispute.
Véritablement la qualité de jeu de la première partie de saison et les performances de toute cette année me font penser que c’est l’une des plus belles années pour pas dire que c’est la plus belle. Cependant j’attends pour le dire que l’on gagne ce sixième titre. Vous comprenez bien évidemment que je ne partage pas du tout cette sinistrose ambiante. Une sinistrose qui n�a pour but que d’essayer de déstabiliser le groupe. Certaines personnes n’apprécient pas que l’Olympique Lyonnais soit sur le podium depuis dix ans maintenant. Donc on va tout faire et j’ai confiance dans le groupe pour agrémenter notre fin de saison d’un parcours exceptionnel.
Je vais vous dire. Je n’aimerais pas être le président des équipes que nous allons rencontrer dans les jours à venir. Il reste neuf matches. Je peux vous dire que connaissant mes garçons qui ont été vilipendés, un peu critiqués alors qu’ils ne le méritent pas. Je préfère être à ma place qu’à celle de tous les autres Présidents.


Est que cette équipe lyonnaise est en fin de cycle ?

[IMG41991#R]Cela fait presque sept ans, à chaque fois que l’on réalise un grand parcours que l’on me pose cette question. Je me souviens du lendemain du premier titre où Sonny envisageait de partir. Des quotidiens parlaient de « bérézina ». On allait perdre notre meilleur joueur et puis l’avenir a montré que nous savions rebondir. Un moment Sonny est parti puis il est revenu et j’en suis vraiment très heureux. Il y a eu des départs chaque année, quelque fois des entraîneurs plus souvent des joueurs. On a toujours su trouver des joueurs encore plus forts. En former d’autres qui pouvaient ambitionner de jouer dans l’équipe première.
Cette année ça va être pareil. Ce n’est pas une fin de cycle c’est le point de départ d’une grande aventure. Si on gagne un sixième titre on va être en course pour en gagner un septième. Moi je peux annoncer à tout le monde qu’on va faire, au niveau des dirigeants, plus d’efforts pour avoir encore plus de chance d’être performant non seulement en championnat mais dans toutes les compétitions.
Bien-sûr qu’il va y avoir des joueurs pour lesquels nous allons donner des bons de sortie parce qu’un groupe ne peut pas rester indéfiniment le même. Mais je le redis ce n’est pas une fin de cycle. Il faut être flatté quand on a une vingtaine d’Internationaux A. C’est normal que nos joueurs soient demandés. C’est normal aussi que l’on résiste et puis c’est normal que l’on laisse un ou deux bons de sortie. Mais, c’est nous qui permettons à des joueurs d’exercer leur talent à l’extérieur. Donc il n’y aura pas de fin de cycle. Il y aura des renouvellements : ceux qui nous font confiance depuis longtemps, ceux qui ont mérité bien évidemment de pouvoir rester à l’Olympique Lyonnais.
Il y aura quelques départs. On peut imaginer que nous allons peut-être abaisser le nombre de professionnels parce que quand on a pratiquement que des internationaux c’est beaucoup d’avoir vingt cinq professionnels. On peut peut-être abaisser ce chiffre pour permettre à nos jeunes du centre de formation d’intégrer le groupe. Il aura aussi un certain nombre d’arrivées.
Tout ceci se maîtrise. On y a déjà beaucoup réfléchis avec Gérard HOULLIER, Bernard Lacombe. On sait très précisément ce qu’il faut faire pour encore améliorer le groupe, pour faire en sorte d’être encore plus performant. Pour ainsi arriver en 2010, date d'inauguration du Nouveau Stade avec une Equipe qui soit la plus forte que l’on ait jamais connue à l’Olympique Lyonnais. Cela veut dire que 2007, 2008 l’Olympique Lyonnais sera encore plus fort que 2006/2007 où pourtant je crois que c’est la meilleur saison que nous ayons jamais réalisé.
Sur le même thème