masculins / Conférence

Le président J-M Aulas fait le point

Publié le 24 juillet 2006 à 20:46 par S.R

Suite à la conférence de presse présentant les anciens comme les nouveaux partenaires, suivie de la présentation des nouveaux maillots, le président de l’Olympique Lyonnais s’est confié à la presse sur certains points…

Des ambitions au pluriel ? Chaque année il faut se remettre en cause et chaque année c’est plus difficile. On s’est habitué à avoir un Olympique Lyonnais qui se relance par des objectifs nouveaux. Le contexte est d’année en année plus difficile puisque nos adversaires s’organisent et en France, on a une fâcheuse tendance à imaginer que lorsque l’on est sur le haut de l’affiche, il faut essayer de faire glisser ses champions vers le milieu de tableau. Voila pourquoi il faut être prudent et bien se remettre en cause tout en étant extrêmement ambitieux, ce que nous sommes aujourd’hui.

Je parlais de crainte lors de la conférence de presse ? C’est une donnée importante pour se remettre en cause. Celui qui n’a que des certitudes est certainement condamné à ne pas gagner. Nous avons des inquiétudes, des angoisses, mais pour mieux rebondir et trouver les solutions qui nous permettrons d’être encore meilleur. Progresser chaque année est : trouver des solutions ; des joueurs nouveaux ; de nouvelles infrastructures pour s’entrainer ; des nouvelles méthodes et puis surtout un mental qui fasse que l’on ne se laisse pas aller.

L’ambition principale ? Elle est d’être performant dans toutes les compétitions où nous allons nous présenter. C’est pourquoi on essaye d’avoir une équipe assez élargie. La priorité numéro 1 est de remporter un 6ème titre, chose que personne n’a fait en Europe mise à part dans les petits championnats. On a bien évidemment d’autres ambitions dans les Coupes nationale et en Champions League où l’on peut imaginer, tout en ayant le risque de se tromper, aller le plus haut possible.
L’ennui de nos confrères italiens et la disparition d’un certains nombres de tête de liste dans le premier chapeau amènent aujourd'hui l’Olympique Lyonnais en 5ème place de la Ligue Des Champions. Il y a trois clubs de niveau supérieur qui jouent les tours préliminaires (Arsenal, Liverpool et Valence). Si les 3 se qualifiaient, nous serions en 8ème place mais tout de même dans le premier chapeau, ce qui sera une première pour le club.

Côtés recrutements ? Nous venons d’investir sur 3 joueurs qui représentaient un investissement de l’ordre de 25 millions d’euros avec les différents coûts annexes. Nous nous apprêtons à enregistrer l’éventuel départ de Sidney Govou, qu’il faudra remplacer.

Le dossier Ribéry ? Il faut déjà qu’il rentre de vacance où il est parti se reposer après un Mondial très convaincant. Ensuite, il faudrait que Marseille lui donne la possibilité de partir. Le moment venu, nous rentrerons en contact avec Marseille afin d’en discuter tout en sachant très bien que l’OM n’envisage pas de le laisser s'en aller.
Franck reste notre priorité numéro 1 tout en ayant par ailleurs préparé un certain nombre d’alternative qui nous permettrait de rebondir si tel n’était pas le cas.

Concernant la reprise du championnat ? Nous avons 9 ou 10 joueurs qui ne pourront pas démarrer le championnat de France et cela fait sourire tout le monde. C’est un problème d’équité, de morale. Avec 10 ou 11 joueurs dans les sélections, on ne peu pas balayer du revers de la main un club qui, bien qu’étant au dessus ces dernières années, n’a pas la certitude de l’être dans les années qui viennent. On est un peu frustré par cette décision. Certains de nos adversaires se réjouissent, surtout ceux qui vont en bénéficier. On a également vu que Canal + demandait à ce que l’on démarre le 4 pour des raisons de planning de télévision… Cela me fait rire puisque dans l’équipe type de C+ l’année dernière, 6 de ses joueurs étaient au Mondial et ne seront pas présent. On va alors démarrer avec une équipe A’. Quant Marseille envoi son équipe A’ à Paris, cela fait des vagues incroyable mais quand l’OL se doit de présenter une équipe A’ avec 9 de ses internationaux en moins, de plus parce qu'ils ’ont fait le Mondial, personne ne réagit. On nous laisse nous débattre devant ces réalités, tout seul.

Tout le monde sait que dans l’Europe entière, seul le championnat de France démarre le 4 août… l’Italie va démarrer fin août, l’Espagne début septembre, l’Allemagne le 12, l’Angleterre le 18 août…
Seul la France, qui est en finale de la coupe du Monde, démarre le 4 août. Et comme si cela ne suffisait pas, on nous demande de jouer la veille, le vendredi au soir avec une journée d’avance... pour affaiblir l’Olympique Lyonnais et le faire chuter d’entré ? Observez le calendrier : l’OL va jouer 3 de ses 4 premiers matchs à l’extérieur, vous comprendrez pourquoi nous ne sommes pas trop content.

Mardi après-midi, retrouvez la conférence de presse du Président lyonnais en vidéo sur OLWEB Premium.