masculins / Le coin des filles

Le programme de la réserve

Publié le 05 octobre 2007 à 15:55 par MG

Prenez connaissance du programme de la réserve féminine de l'OL.

D3 : Réaction attendue

La mini-trêve intervenue entre la défaite (1-0) concédée à Montpellier et le match de dimanche à la Plaine des Jeux de Gerland face à Toulouse, une autre réserve de D1, ne doit pas faire « oublier » le revers connu par les jeunes olympiennes.
Frédéric Strappazzon, le nouvel entraîneur de la réserve, récemment arrivé entre Rhône et Saône poursuit sa phase d’observation. Partagé entre son installation en passe d’achèvement et ses attributions de responsable de la direction du comité régional du sport universitaire, le Lorrain s’appuie beaucoup sur le travail de Cécile Locatelli (responsable des sports-études et coach de l’Honneur) pour découvrir et prendre le pouls du groupe des réservistes.
« Les conditions de travail sont excellentes (qualité des terrains, matériel) déclare-t-il. D’ici une ou deux semaines, nous mettrons en place des règles et principes un peu nouveaux afin de cultiver l’esprit de compétition y compris à l’entraînement. »
Habituées à gagner sans toujours grandement forcer leurs talents, les jeunes joueuses du club doivent chercher à travailler l’émulation au quotidien.
« Cette exigence dans le niveau de concentration permet la mise en place d’exercices plus complexes. Mais cela mobilise aussi beaucoup d’énergie de la part des entraîneurs. Et à deux, nous créerons une meilleure dynamique. Cela paraît indispensable pour franchir des caps ».
Ce vendredi soir seulement, Frédéric connaîtra le groupe qu’il pourra présenter face à Toulouse dimanche.
« Il sera intéressant de voir la capacité de réaction des joueuses après le revers de Montpellier. Certaines ont occupé la coupure avec l’équipe de France des moins de 17 ans (ndlr : Amélie Barbetta et Kenza Dali), d’autres avec les matches de gala au PSG ou pour le district du Rhône. Je n’ai pas spécialement d’inquiétude car cela arrive de perdre. C’est aussi grâce aux défaites que l’on construit. Il faut l’accepter pour rebondir. Nous devrons améliorer notre qualité de jeu individuel et collectif et créer la dynamique. »

Toulouse viendra à Lyon avec l’espoir d’accrocher un résultat. En déficit de point sur ses deux premières journées (une défaite 3-1 à Montpellier et un nul 1-1 face à Muret), les violettes doivent sonner le réveil. Perspectives intéressantes dans la course aux points !

Dimanche à 15 heures à la plaine des jeux de Gerland :
OL2 (5e ; 5 pts ; 1 vict ; 1 déf. 4 buts encaissés pour 1 concédé) – FC Toulouse (8e ; 3 pts ; 1 déf et 1 nul ; 2 buts inscrits contre 4 encaissés)

L’honneur au révélateur à Caluire

Le groupe Honneur effectuera l’un de son plus court déplacement du championnat ce dimanche à la Terre des Lièvres de Caluire (15 heures) pour le compte de la 3e journée de championnat. Après une bonne entame de saison et deux nettes victoires face au promu Poncharra-Saint-Loup puis Claix, les joueuses dirigées par Cécile Locatelli passeront au révélateur face à l’équipe, bête noire des olympiennes.

« L’an dernier, nous n’avons pris que 2 points face à Caluire et au final, cela nous coûte le titre car nous terminons 1ères ex-aequo avec elles mais 2es au goal-average particulier. On le sait, il y a une vraie rivalité sur le terrain et les matches deviennent de vrais « combats ». J’attends beaucoup du groupe surtout que je constate qu’il évolue bien. Il montre beaucoup de concentration à l’entraînement. Les exercices demandés, de plus en plus difficiles, complexes, exigeants, donnent lieu à assez peu de déchets techniques. Le travail physique de ces derniers mois porte ses fruits. Il demande aujourd’hui un certain programme d’entretien qui laisse le temps pour une approche accrue du jeu et le passage à d’autres étapes. De plus allier vitesse d’exécution et technique aux séances permet de s’approcher au plus près de la pression que l’on trouve en compétition. Je le répète, je ne veux plus d’une saison faite de coups d’éclats. Je demande de la régularité sur la durée. Ce match permettra de s’approcher au plus juste des vraies dispositions de l’équipe. »

Caluire a connu un début de saison plus délicat que ses voisines avec deux rencontres difficiles. Elles se sont bien sorties du derby généralement très engagé disputé à Saint-Genis-Laval (1-1), ainsi que de leur confrontation avec La Véore (3-3), un club ambitieux qui monte en puissance.
À n’en pas douter, Caluire mettre de l’intensité sur sa pelouse. À l’OL de gérer et de s’imposer.

Dimanche à Caluire stade de la Terre des Lièvres à 15 h : Caluire (6e, 4 points, 2 nuls, 4 buts inscrits contre 4 encaissés) – OL3 (1ere, 8 points, 2 victoires, 14 buts inscrits, aucun de concédé)

[IMG42488#C]
Sur le même thème