masculins / Champions League

Le PSV vainqueur poussif

Publié le 18 février 2006 à 15:58 par BV

Vendredi soir, le PSV et l’OL ont fait preuve d’un étonnant mimétisme. Programmés à la même heure, les deux équipes ont accru leur avance sur leurs dauphins au classement en s’imposant sur un score identique (3 buts à 1).

Les deux clubs demeurent en tête de leurs championnats respectifs mais le parallèle s’arrête là.
En effet, si l’OL s’est rassuré grâce à sa victoire convaincante sur le FC Nantes, le PSV a peiné pour venir à bout de la modeste équipe de Vitesse Arnhem, 13e de l’Eredivisie. En conférence de presse d’après match, Guus Hiddink n’a ainsi pas caché les difficultés de son équipe. Mettant en cause un manque d’enthousiasme de certains de ses joueurs, il s’est déclaré assez inquiet de la prestation fournie par sa formation, notamment en première mi-temps.

Bénéficiant d’un effectif presque au complet, le coach hollandais surprenait dès le début de la rencontre en titularisant Aruna Koné tout juste rentré de sa CAN victorieuse en Egypte. Accompagné de Vennegoor of Hesselink et Jefferson Farfan dans un trident offensif à fière allure, l’Ivoirien a disputé 60 minutes, laissant sa place à Beasley à l’heure de jeu. En défense centrale, le retour à la compétition de l’omniprésent Alex a permis de compenser bon nombre d'inhabituelles errances défensives de la part des derniers champions des Pays-Bas.

A 4 jours de leur huitième de finale de Champions League, les coéquipiers de Philip Cocu ont assuré l’essentiel en revenant une première fois au score par Jefferson Farfan dans les arrêts de jeu de la première mi-temps (45e) avant que Lamey n’inscrive le deuxième but sur un centre-tir chanceux (85e). Dans les derniers instants de la partie, le Péruvien Farfan démontrait, s’il en était encore besoin, qu’il constituerait bien le principal danger offensif pour les olympiens en trompant le gardien de Vitesse sur une remise de Vennegoor(90e). Il portait ainsi son compteur-but à 17 réalisations en championnat. Il reste sur une impressionnante série de 8 buts lors des 7 derniers matchs.
Au classement de l’Eredivisie, le PSV dispose désormais de 8 points d’avance sur l’AZ et le Feyenoord qui ne joueront que dimanche.
Si la performance des derniers demi-finalistes de la Champions League laisse sceptique en comparaison de la prestation que vient de produire l’OL, il paraît toutefois important de rappeler que les hommes de Guus Hiddink demeurent sur une série de 8 victoires consécutives.

Composition de l’équipe du PSV : Gomes – Lucius, Ooijer (Culina, 81e), Alex, Lamey – Cocu (cap.), Simons, Väyrynen (Assati, 60e) – Koné (Beasley, 61e), Vennegoor of Hesselink, Farfan.