masculins / CAN 2006

Le Sénégal en mauvaise posture

Publié le 28 janvier 2006 à 18:45 par BV

La 25e édition de la Can entame ce week-end le dernier acte des groupes qualificatifs pour les quarts de finale et brouille un peu plus encore, à 4 mois seulement de la coupe du monde, la hiérarchie du football africain.

En effet, au terme des deux premières journées, certains « mondialistes » ont laissé entrevoir d'inquiétantes faiblesses. Le groupe B se pose en parfait exemple de l’incapacité de certaines formations à se montrer dignes de leur billet allemand. Déjà éliminé, le Togo, peut-être victime des caprices de sa star Emmanuel Adebayor, s’est avant tout illustré par sa constance. A une défaite 2 à 0 contre la République Démocratique du Congo, les Togolais ont ajouté un second échec sur le même score contre une équipe du Cameroun au sein de laquelle Samuel Eto’o (4 buts en 2 matchs) justifie pleinement son récent ballon d’or africain. Dans ce même groupe, l’Angola, autre qualifié surprise pour le mondial n’est guère mieux lotie. Tout juste les Angolais peuvent-ils se targuer de conserver un mince espoir de franchir la phase de poules. Il leur faudra pour cela venir à bout du Togo et espérer une défaite des Congolais contre le Cameroun.
Dans un groupe extrêmement relevé, le Maroc aura bien du mal à se hisser en quart de final. La faute à une défaite contre la Côte d’Ivoire suivie d’un match nul contre l’Egypte. Les coéquipiers de Didier Drogba, assurés de participer à la seconde phase de la compétition, devraient faire tourner leur effectif lors du dernier match au cours duquel ils rencontreront l’Egypte, hôte de cette CAN 2006.
La Tunisie et la Guinée, s'affronteront lors la finale du groupe C. Déjà qualifiées pour les quarts de finale, les deux équipes chercheront à éviter le premier du groupe D.
Seul groupe dans lequel le suspense demeure intact, ce dernier est pour l’instant dominé par le Nigeria devant le Ghana et le Sénégal. Non qualifiés pour la Coupe du Monde, les coéquipiers de Lamine Diatta avaient fondé beaucoup d’espoirs sur cette CAN mais cette seconde rencontre de la compétition contre le Ghana est venue fortement contrarier leurs ambitions. Malgré une bonne entame de match, les Lions de la Teranga se sont laissés surprendre au quart d’heure de jeu. Après une touche sur le côté droit, Lamine Diatta jugeait mal la trajectoire du ballon et manquait l’interception. Amoah se chargeait de bonifier cette erreur en trompant Tony Sylva d’une frappe au premier poteau. Face à un adversaire bien organisé, les Senef se sont montrés bien trop tendres pour renverser la situation. Etonnamment absents durant la majeure partie de la rencontre, ils sont désormais dans l’obligation de battre le Nigéria, mardi 31 janvier, lors du dernier match. Tout autre résultat qu’une victoire hypothèquerait fortement leurs chances qualification. Une tâche pour le moins ardue au regard des récentes performances des Super Eagles qui restent sur deux victoires 1 à 0 et 2 à 0 aux dépens du Ghana et du Zimbabwe.