masculins / Le coin des filles

Le sprint final est engagé

Publié le 27 avril 2007 à 15:26 par MG avec PC

<font color="#fe9c9c"><b> Voici la section féminine de l’OL à la veille de sa quête de succès. Une courbe de la saison où tout se gagne ou bien tout se perd. Retrouvez l'agenda olympien pour ce week-end capital...</b></font>

Que l’on parle de l’Élite du groupe de D1 ou des 13 ans en passant par les réserves et les 16 ans, chaque catégorie possède les cartes en main pour s’élever au plus haut de ses objectifs.

Division 1 : le choc Montpellier - OL

Ainsi samedi en fin d’après-midi, les regards se tourneront du côté de l’Hérault avec un de ces Montpellier – OL qui ont donné tant d’émotions, de bons et de mauvais souvenirs. Le groupe de Farid Benstiti possède cependant dans sa manche un joker qu’il ne faudrait autant pas brûler et que certaines joueuses olympiennes encore Montpelliéraines la saison dernière n’envisagent même pas d’écorner. Une défaite cependant ne remettrait pas en cause la place de l’OL à condition de ne plus chuter. Une victoire leur donnerait un avantage psychologique certain dans la perspective d’un éventuel doublé encore possible Championnat - Challenge de France.
Coralie Ducher, blessée aux croisés, ne sera pas du voyage. La brésilienne Katia va découvrir l'ambiance des grands matchs en France. Laure, Camille, Sonia et Hoda vont retrouver leurs anciennes coéquipières avec lesquelles elles ont notamment disputé la Coupe d'Europe l'an dernier, leur ancien coach, leur ancien président et leur ancien public, pour la première fois dans l'Herault.
Au classement, l'OL et Montpellier sont à égalité de points (63) mais Lyon dispose d'un match en retard qu'elles joueront dimanche 6 mai face à l'équipe du CNFE. Juvisy, deuxième concurrent au titre, s'est fait distancer à 2 points (61).

Honneur : Un fauteuil pour deux

Le groupe de Cécile Locatelli se prépare des journées très chargées où la gestion des groupes ainsi que la récupération prendront une part prépondérante sur les résultats.
Le challenge de dimanche s’annonce difficile et chacune des joueuses en a bien conscience. L’enjeu : rompre avec le statu quo et prendre la tête seule de l’honneur en conservant à l’esprit qu’il faudra remettre le bleu de chauffe le 13 mai face à Claix alors que Caluire se frottera dans un autre derby face à Saint-Genis Laval.
« Nous prendrons ce match comme un derby. Toutes les filles doivent se mobiliser, lance le coach. C’est aussi l’occasion de trouver le retour d’un travail de fond important et à tous les efforts consentis par ces jeunes joueuses, collégiennes, lycéennes, qui doivent tout mener de front. Il hors de question de brader quoi que ce soit. Nous sommes près du but, dans une période où l’on peut tout gagner ou tout perdre. Sans nous considérer comme une machine à broyer lorsque l’on mis autant de volonté pour progresser, que l’on est compétitrice, il est naturel de tout donner pour aller au bout. »
Le groupe : Pauline Ducroux – Julia Menzikian, Cindy Berthet, Coralie Jousselme, Ophélie Brevet, Ophélie Naquin, Sarah Verdan, Marine Lespinasse, Sarah Ghazi, Astrid Baule, Habla Babasaïd, Caroline Billon-Galland, Marlène Legal, Anaïs Ribeyra.

D3 : Assurer ses arrières

La D3 ne se trouve pas sur le même grill que les copines d’Honneur au niveau de leur championnat. Les olympiennes font en effet la course en tête avec 4 points d’avance sur Saint-Appolinaire. Elles se rendront cependant dans le Doubs rencontrer Besançon, actuel 3e à 16 points mais à la lutte pour le podium avec Saint-Étienne (40 points). Les filles de Vincent Ye voudront à n’en pas douter effacer la vexation de sa dernière prestation à domicile et ce 2-2 concédé contre Claix mais aussi apposer sa patte sur ce groupe D dont l’épilogue s’écrira le dimanche 13 mai prochain à la plaine des jeux face à Chatenoy.
Le groupe : Alexandra Muci – Marine Denoyer, Christèle Braillard, Candice Pognat, Laura Martinez, Laura Gandonou, Sabrina Zemrini, Lydia Miraoui, Coralie Belin, Kenza Dali, Sarah Chorfa, Charlène Sasso et deux joueuses encore à définir.

13 ans : Les dauphines veulent le rester

Le jeune groupe d’Anne-Sophie Massard se démène sur plusieurs front. Samedi, elle disputeront une rencontre importante pour la deuxième place qu’elles occupent à 8 points d’Ozon. Pour cela, il faudra réaliser la même prestation qu’au match aller face à l’équipe de la Communauté Urbaine de Lyon (ce samedi à 15 h 15 au clos Layat – 260 route de Vienne, 8e).
Elles rompront avec le championnat la semaine suivante pour un tour de coupe Fédérale d’importance à la plaine des Jeux le dimanche 6 mai à 15 heures dans un plateau qui les opposera à Rodez, Brive et Nord Allier. Pour les joueuses de préformation, objectifs non plus ne manquent pas !
Sur le même thème