masculins / Arles-Avignon - OL

« L’enjeu face à Arles est le même que contre Benfica »

Publié le 22 octobre 2010 à 12:30 par DC

Le Suédois Kim Källström est venu ce midi devant les journalistes pour la traditionnelle conférence de presse. Extraits…

Le match contre Arles…
Nous y allons dans un bon état d’esprit, on reste sur quelques résultats positifs, avec la manière en plus. On n’est pas au top en championnat, mais il faut qu’on remonte, et donc pour atteindre nos objectifs, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Il faut qu’on respecte notre adversaire, on a besoin de gagner, mais tous les matches sont compliqués. L’enjeu est le même contre Arles que face à Benfica. La confiance vient à l’entraînement mais aussi en matches, quand on gagne. On le voit bien sur le terrain, on produit plus de jeu en ce moment. On va en profiter pour remporter le plus de matches possible. Un match de foot n’est jamais gagné à l’avance de toute façon. Arles n’a pas encore gagné de rencontre, j’espère que ce ne sera pas contre nous. Il faut se servir du match de l’an dernier face à Grenoble qui arrivait un peu dans le même contexte, pour ne pas refaire la même erreur. De toute façon, contre Arles il faut gagner.

La concurrence avec Miré Pjanic…
C’est comme ça, je pense qu’on a tous envie de jouer. Il y a des moments où moi je joue plus, d’autres où c’est Miré. C’est ainsi, on se prépare pour jouer, mais si ce n’est pas le cas, il ne faut pas baisser les bras. Je reviens bien, je suis content, c’est bien, et même si je ne joue pas, il faut garder le même état d’esprit. Il faut continuer à travailler. Après au niveau du groupe, l’ambiance est super en ce moment, ça va beaucoup mieux avec les bons résultats. Je trouve qu’on joue mieux ensemble ces derniers temps, que ce soit offensivement ou défensivement. Malgré tout, il faut toujours travailler dans tous les domaines, parce qu’on n’est qu’au début de saison.

L’attaque lyonnaise retrouvée…
C’est très important pour l’équipe, pour la confiance. Je pense que dans cette période difficile qu’on a vécu, on arrivait à se créer pas mal d’occasions quand même. Après dans le foot, pour gagner il faut marquer. Contre Lille par exemple, on a un peu de chance sur le but de Yoann. Après c’est toujours plus facile quand on gagne par deux buts d’avance. Licha ? C’est un super joueur, un très bon attaquant, et il nous est très précieux.

Le paradoxe Ligue 1 - Ligue des Champions…
Déjà à Caen, on est mené deux fois et on revient. Ensuite on prend un carton rouge et Caen marque un troisième but, alors qu’on jouait bien. Et même à dix, on ne mérite pas de perdre je pense. Derrière, on joue contre Schalke, et cette fois c’est eux qui nous donnent le but après une erreur. Ils prennent un rouge dans la foulée, et puis on gagne, alors je pense que ça nous a lancé dans la compétition. Le niveau est assez homogène en LDC, et même en Ligue 1, donc ça se joue à pas grand-chose, à des détails. Après sur le début de saison, on a aussi eu beaucoup de blessés, et puis il faut le dire, nous n’avons pas été bons c’est vrai. Je ne pense pas qu’on privilégie la Coupe d’Europe, maintenant, si on veut continuer à jouer ces rencontres l’an prochain, il faut faire un bon championnat.

Sur le même thème