masculins / Peace Cup 2007

L'entraînement du 17 juillet

Publié le 17 juillet 2007 à 07:07 par R.B

Après un long débriefing, une partie du groupe est resté à l’hôtel pour s’entraîner, l’autre a rejoint le stade olympique de Seoul… En ce jour férié, la circulation était enfin fluide…

Le départ pour l’entraînement a été repoussé. La raison ? Un long débriefing à l’hôtel après le match contre Reading. A 11H, une partie de la troupe olympienne foulait la pelouse du stade olympique de Séoul. Un lieu mythique marqué notamment par la course du 100m remportée aux JO en 1988 par Ben Johnson qui avait battu aussi le record du monde. Un stade qui a plus ou moins bien vieilli. La pelouse n’est pas mirobolante comme toutes les autres pelouses fréquentées par le sextuple champion de France. Il y a une invasion de libellules et il fait une chaleur moite. 13 joueurs sont là dont Sylvain Wiltord.

Pendant 1H 30, ce groupe aura droit à un travail très varié essentiellement avec ballon et principalement en phases de jeu. La présence de « Nino » ne peut passer inaperçue, tellement ce joueur est présent dans tout ce qu’il fait. Que ce soit en paroles et en gestes. Il est incontestablement un leader. Quel personnage atypique mais quel joueur! Dans les jeux organisés par Alain Perrin, Bruno Génésio a fait un excellent 14ème, réalisant au passage le geste de la matinée : une superbe volée. Coupet, Hartock, Ben Arfa, Benzema, Wiltord, Govou, Mounier, Paillot, Clerc, Diarra, Toulalan, Baros, Rémy ont donc bien transpires. A 12h 40, tout ce monde pouvait récupérer ses affaires et regagner l’hôtel pour un déjeuner bien mérité. L’après-midi étant libre.

[IMG42293#L][IMG42294#R]8 joueurs sont restés à l’hôtel pour travailler avec Robert Duverne et 2 kinés : Fabio Santos, Vercoutre, Belhadj, Müller, Réveillère, Källström, Bodmer, Keita. Travail en salle et en piscine. Fabio Grosso soigne toujours sa lombalgie. Quant à Cris, problème musculaire sur le grand couturier (cuisse droit), il attendait pour passer une IRM. « Il peut avoir une petite élongation. Il fait faire l’examen… ». Le « doc » Jean-Jacques Amprino a du boulot depuis le début du s©jour.

Cette après-midi « off » va nous permettre de nous "offrir" le festival quotidien d’odeurs, plus ou moins engageantes, de couleurs et de bruits divers. A deux pas du Novotel, il suffit de s’engager dans des rues et ruelles perpendiculaires pour plonger dans un autre monde fait de petits commerces en tous genres tenues par des gens qui ne cessent de travailler. Et c’est aussi l’occasion de faire de l’exercice. A Séoul, c’est loin d’être plat!l

[IMG42296#C]

[IMG42295#C]