masculins / Entrainement

L’entrainement du jour… et Steed Malbranque

Publié le 28 août 2012 à 12:30 par RB

Une séance variée et très rythmée pour le groupe lyonnais avec notamment l’ancien pensionnaire du championnat anglais, une des récentes recrues lyonnaises…


Solide, c’est le moins que l’on puisse dire, sans entrer dans le détail, la séance olympienne de ce mardi matin sur un des terrains de Tola Vologe. Solide, mais aussi variée, très rythmée, le tout « cadencé » d’abord par Robert Duverne (échauffement) puis Bruno Génésio et Gérald Baticle. Lisandro et Monzon ne sont pas sortis pour participer à cette séance alors qu’un autre sud-américain, Roberto Cabanas, était présent comme hier. L’ancien attaquant lyonnais dont personne n’a oublié la, célèbre pirouette accompagnant ses buts vit aujourd’hui en Colombie. Il accompagne le fiston (15 ans) qui fait un essai à l’OL.

Bien présent aussi, Steed Malbranque, une des dernières recrues lyonnaises. Depuis qu’il a retrouvé le centre d’entrainement de Tola Vologe, l’ancien « Cottager », « Spurs », « Black Cats » soit 419 matchs « anglais », 58 buts, une Coupe Intertoto (Fulham) et une Coupe de la Ligue (Tottenham) entre 2001 et 2011 montre chaque jour sa grande implication, sa concentration, son envie de retrouver le haut niveau… en un mot, son professionnalisme. Physiquement, il est impressionnant à l’image de ses capacités à répéter les efforts, il est d’ailleurs souvent parmi les premiers lorsque le chrono se met en route. Il ne triche pas lorsque l’on demande de l’intensité dans les différents exercices, un vrai changement de rythme.

Et puis quel régal avec le ballon à l’image de ce qu’il a fait ce mardi matin. Le ballon, sous toutes ses facettes, est indéniablement son ami. Il a aussi manifesté son adresse devant la cage en réalisant quelques superbes gestes ponctuées de buts. Il se bat comme « un jeune » pour récupérer le ballon, se replacer. « On joue comme on s’entraine » est une des devises des footballeurs. Si cela se confirme, il ne devrait pas y avoir de soucis pour revoir le vrai Steed. Ses 10 mois off de la compétition, mais pas du sport, ne semblent vraiment pas avoir eu d’impact sur ce joueur qui a déjà joué 110 matchs avec l’OL de 96 à 2001 avec 10 buts à la clef et une Coupe de la Ligue.

Je n'ai pas d'appréhension; j'ai envie de retrouver Gerland et d'aider le collectif, de montrer que lorsque l'on a envie, c'est possible de revenir...

 

A 32 ans et après toutes ses saisons passées au haut niveau, il respire la maturité qui pourrait apporter un plus au collectif de Rémi Garde comme sa polyvalence. Il respire aussi le plaisir de faire quelque chose qui lui plait."Je n'ai pas d'appréhension; j'ai envie de retrouver Gerland et d'aider le collectif, de montrer que lorsque l'on a envie, c'est possible de revenir...". Reste désormais à confirmer toutes ses belles impressions en compétitions. « Steed est apte à jouer… ». Ce sont les propos de Rémi Garde, ce lundi, lors de sa présentation à la presse.