masculins / OL - Nice J-1

Les 18 Lyonnais pour Nice

Publié le 26 janvier 2007 à 15:30 par R.B

Gérard Houllier a convoqué 18 joueurs pour la réception de Nice samedi. Caçapa et Coupet font leur retour dans le groupe. Benzema, Wiltord et Diarra blessés manquent à l'appel.

Le groupe lyonnais : Abidal, Baros, Ben Arfa, Berthod, Caçapa, Tiago, Fred, Clerc, Coupet, Govou, Källström, Malouda, Cris, Réveillère, Juninho, Squillaci, Toulalan, Vercoutre

Quelle est la situation lyonnaise après la défaite contre Bordeaux ?
« Contre Bordeaux, il y a eu de nombreux points positifs. Je n’ai pas aimé l’agressivité de nos adversaires. Nous nous sommes handicapés en prenant 2 buts très vite. On est conscient que nous avons pris 1 sur 9, soit un parcours de relégable. Il faut très vite de nouveau agir. Physiquement, on est de mieux en mieux. Il faut tirer des enseignements de ce qui s’est passé et régler 2 ou 3 points. Cette défaite met en évidence tous les efforts que nous faisons depuis le début de saison. Nous sommes dans l’ascension d’un col ; à mi parcours, il ne faut pas arrêter de pédaler, sinon on redescend. Mais avec le mental que j’ai vu contre les Girondins, nous serons champions de France. Je peux vous assurer que je ne suis pas zen pour autant ».

Ce match contre Nice ?
« C’est effectivement uniquement ce match qui m’intéresse. Il prend une importance énorme. Mais pour l’instant en janvier, nous avons remporté le match le plus important du mois en battant Le Mans en ½ finale de la Coupe de la Ligue. Le contexte niçois ? C’est le problème de Nice. Je ne m’occupe pas de Niçois ».

L’élection de Michel Platini ?
« C’est génial ; c’est mon ami. C’est une victoire pour le foot français et européen. Rendons aussi hommage à son prédécesseur. Cette élection est une grande première. Cela veut dire que les choses peuvent bouger partout. J’étais à 1 000% derrière Michel. J’y croyais. Il y aura une philosophie différente. Il a eu un discours de candidat très, très bon. Michel est un rassembleur. Il va œuvrer pour tout le monde. Il n’y aura pas de scission, de rancœur… Il a une vision, une intelligence vive. Il anticipe ».
Sur le même thème