masculins / ASSE - OL J-1

Les 18 lyonnais pour St-Etienne

Publié le 02 mars 2007 à 13:30 par R.B

18 joueurs feront le déplacement à St-Etienne pour disputer le 93ème derby de l’histoire...

Le groupe : Coupet, Vercoutre – Clerc, Réveillère, Cris, Abidal, Squillaci, Baros, Govou, Malouda, Fred, Källström, Wiltord, Tiago, Diarra, Benzema, Juninho, Toulalan.

Ben Arfa jouera avec la CFA ; Cacapa, Fabio Santos, Müller et Berthod s’entraîneront samedi matin.

Gérard Houllier

Que change le fait que votre effectif soit au complet ?
«Effectivement, le groupe est au complet avec certains joueurs qui sont encore en manque de temps de jeu. Les retours de Karim et de Sylvain ont été encourageants contre Sochaux. Alou Diarra ? Je n’ai toujours pas de temps à perdre et je suis bien obligé de voir les différentes solutions pour remplacer Toulalan contre l’AS Rome. Alou connaît le groupe et il sait ce que j’attends de lui. Les revenants peuvent-ils enchainer des rencontres rapprochées ? La réponse est non ».

Quel est l’impact de ces retours sur le groupe ?
« Déjà cela permet de faire tourner et d’apporter de la fraîcheur. L’attaque n’avait pas eu la possibilité de tourner et certains comme Govou et Malouda sont allés au de la corde. Donc ces retours apportent du dynamisme et de la fraîcheur. Au milieu, on a été souvent pénalisé par des suspensions et des absences diverses. Le retour de Wiltord ? C’est un leader d’efforts. Il a un enthousiasme contagieux. C’est difficile de dire si les résultats auraient été meilleurs avec lui. Il y a dans un groupe plusieurs types de leader ; une équipe qui réussit est une équipe qui a des leaders. Il nous en manquait un ».

Avez-vous envisagé de faire l’impasse sur ce derby ?
« Jamais. Le plus important est toujours le match à jouer. La seule impasse que je connaisse se situe au bout de ma rue. Même lorsque j’étais étudiant, je ne faisais pas d’impasses. J’avais trop peu. Contre Sochaux, j’ai fait reposer des joueurs. Vous imaginez bien qu’ils vont jouer samedi. Ceci est aussi valable pour Toulalan. »

Un mot sur le contexte de ce derby ?
« Moi, je crois au bon sens. Après la discipline tactique et la maitrise de soi vont jouer un rôle important sans oublier la qualité de l’arbitrage. Les Verts ? A Paris, ils n’ont pas joué comme d’habitude avec Perquis devant la défense. Un derby ? Les joueurs ne peuvent pas oublier l’importance d’un derby aux yeux des supporters. Ils sont motivés. Ils veulent tous le jouer. C’est forcément un match intéressant en rappelant que notre objectif numéro, c’est de remporter un 6ème titre ; ensuite, il y a la Champions League et enfin un éventuel doublé. Pour en revenir au derby, il y aura comme toujours 11 joueurs dans les 2 camps. Il faut être prêt pour ce match et le réussir. Mo, je me concentre sur cette préparation ».

Etes-vous d’accord pour dire que Juninho est sur la pente ascendante ?
« Oui, comme en témoigne sa seconde mi-temps face à Sochaux. Je répète aussi que les terrains ne l’ont pas avantagé ces dernières semaines. Je répète aussi que nous sommes sortis de certains matchs avec de la perplexité et que nous avons manqué parfois de réussite. Tout ceci a eu un impact psychologique sur le groupe. La victoire contre Lorient nous a fait du bien. Alors Juni ? Il faut toujours protéger les stars. Il y a tellement d’attentes vis-à-vis d’elles. Juni le ressent. Quand l’équipe va moins bien, il a envie d’en faire plus. Il a donc beaucoup de poids, de pression et il était certainement plus frustré que ses partenaires de ne pas y arriver. Pour en revenir à ces dernières semaines, il est intéressant de remarquer que de nombreux grands clubs européens qui avaient beaucoup d’internationaux à la Coupe du Monde ont eux aussi souffert. »


 

Derby : Bande Annonce

Bande Annonce.

copyright OL Images 2007

Sur le même thème