masculins / OL - PSG J-1

Les 19 Lyonnais pour le PSG

Publié le 09 décembre 2006 à 16:19 par BV

Gérard Houllier a convoqué 19 joueurs pour la rencontre de dimanche contre le PSG. Loïc Rémy, Grégory Bettiol et Jérémy Berthod étaient retenus avec le groupe de CFA. Fred et Karim Benzema sont toujours convalescents.

Le groupe lyonnais : Coupet, Vercoutre, Abidal, Squillaci, Müller, Cris, Clerc, Réveillère, Caçapa, Malouda, Diarra, Toulalan, Källström, Juninho, Tiago, Govou, Ben Arfa, Wiltord, Carew.

Gérard Houllier :

Dimanche, vous allez affronter le PSG, à quel type de rencontre vous attendez-vous ?
Ce match sera complètement différent des 2 autres avec des enjeux tout aussi différents. Ils présenteront une 3e équipe différente, nous également. Pauleta n’avait pas débuté les 2 premières rencontres, il devrait cette fois-ci être titulaire. Ce sera une rencontre serrée car ils devaient venir dans une configuration défensive. Le match ne sera pas ouvert. On le sait. Ils vont faire ce que font beaucoup d’équipes ici : jouer compact, à 5 derrière, dans leur moitié de terrain et essayer de jouer en contre. J’ai lu que Pauleta affirmait que le PSG méritait de remporter les 2 premières rencontres, on essaiera de gagner la 3e. Ce match est un beau challenge. Dimanche il nous faudra jouer au « niveau Champions League ».

Après les incidents de la semaine passée, attendez-vous de cette rencontre qu’elle constitue une fête du football ?
L’accent sera surtout mis sur la qualité du jeu. C’est comme si on disait que le foot est responsable de la mort de ce garçon. On accuse le football de bien des maux qu’il ne maîtrise pas. C’est difficile d’accepter cela. Le football doit rester un jeu.

Vous semblez moins sereins à domicile.
C’est faux. Contre Bucarest, il n’y avait pas d’enjeu. Face à Auxerre, il faut se souvenir que nous frappons à 2 reprises sur la barre transversale. On touche le poteau contre Nancy. Valenciennes avait de son côté très bien joué.

La trêve arrivant, êtes vous contraints de faire des efforts particuliers pour motiver vos joueurs ?
Non. Quand on a des objectifs, il n’y a pas d’érosion ou de fatigue. Il y a une fraîcheur mentale dans cette équipe qui est impressionnante. Les joueurs sont joyeux de travailler comme on a pu le voir jeudi lors de l’entraînement durant lequel il y avait beaucoup d’envie. Voir autant d’envie à cette période de l’année avait marqué tous les observateurs.

Où en sont Fred et Karim Benzema ?
Hier ils ont vécu leur étape de repos. Je ne prendrai aucun risque. Je suis très content de l’effectif actuel avec lequel on arrache des résultats. Cela me plait bien. Il faut se rappeler qu’à Madrid, nous étions privés de Fred, Benzema, Govou et Wiltord.

Vous connaissez bien le PSG. Que vous inspire sa situation actuelle ?
Je connais bien son président, Alain Cayzac. C’est mon ami. Sportivement c’est dur pour lui. Les résultats ne sont pas à la hauteur, un supporter est décédé, il y eut également la suspension de Frau, l’affaire Dhorassoo et le match contre Toulouse qui a été remis. Je le trouve bon et courageux dans ses déclarations. Les vacances vont lui faire du bien.

Certaines rumeurs annonçaient Milan Barros à l’OL. Quelle est votre réaction ?
Milan Barros ne viendra pas. Je n’offre jamais l’opportunité de dire 2 fois non. Concernant le recrutement, j’ai été clair. J’ai dit que dans la même configuration, on pouvait être en danger. J’ai défini le profil mais c’est complexe. Je ne veux pas perdre mon énergie dans des choses que je ne maîtrise pas.
Sur le même thème