masculins / OL - OM J-1

Les 19 Lyonnais pour Marseille

Publié le 10 mars 2007 à 18:59 par BV

Gérard Houllier a convoqué un groupe de 19 joueurs pour la réception de Marseille dimanche. Jérémy Toulalan, suspendu contre la Roma fait son retour. En revanche, Claudio Caçapa et Fabio Santos ne sont pas retenus.

Le groupe lyonnais : Diarra, Réveillère, Cris, Abidal, Clerc, Malouda, Fred, Coupet, Toulalan, Juninho, Benzema, Källström, Baros, Müller, Vercoutre, Govou, Squillaci, Wiltord, Tiago.

Gérard Houllier :

La déception née de la défaite face à la Roma est-elle digérée ?
Oui. Les regards et la concentration sont tournés sur nos objectifs majeurs que sont d’abord le titre et ensuite la Coupe de la Ligue. La page est désormais tournée. Cela s’est fait naturellement. Les quatre jours ont été nécessaires pour amortir le choc. La déception a été à la hauteur de l’investissement qu’on avait mis dans cette compétition. Je ne suis pas déçu quand on me dit que mes joueurs sont tristes. Cela me rassure et montre que cela ne leur est pas égal, que cela les a marqués. On a eu le temps d’amortir le choc. De plus, vous connaissez mon adage : « une bonne équipe ne perd pas deux fois de suite ».

Comment voyez-vous le match face à Marseille ?
C’est un match charnière car en termes d’attitude face à Rome, on n’a pas été exemplaires. Ce n’était pas l’équipe qui faisait notre fierté. Il y a eu des problèmes d’équipe mais pas d’individualités. Certains secteurs qui font gagner ont été négligés contre Rome. On a à cœur de mettre les choses au point notamment avec nous même par rapport aux automatismes, à la maitrise de soi, du jeu, du contrôle, de la rigueur. Ce match sera donc plus important en termes de contenu qu’autre chose. Il pourrait nous permettre de rebondir. Par rapport au match aller, dont le vrai score est 5 buts à 0 car leur but est hors jeu et un penalty sur Clerc a été oublié, ce sont deux matchs complètement différents. La dynamique est très différente. On est actuellement dans le sprint de la dernière phase.

Considérez-vous qu’il s’agit d’une revanche ?
Il y a beaucoup de choses que je n’ai pas digérées lors de l’élimination en coupe de France. Je ne suis pas amnésique. Je parlerai donc plutôt de mise au point. On est chez nous à Gerland. Il faut se souvenir de ce que l’on a souffert avant, pendant et après la rencontre. Je compte sur nos supporters pour être inconditionnels mais également intelligents.

Comptez-vous apporter des changements par rapport à l’équipe qui a joué à Rome ?
Oui, je ne reconduirai pas la même équipe. Je vais mettre de la fraicheur. Contre Rome, il y a eu des replis, des replacements, qui n’ont pas été faits avec l’urgence et l’énergie nécessaire pour gagner ce match. Certains joueurs ont joué contre Saint-Etienne et Rome. Ce match contre Marseille sera donc l’occasion de faire souffler ceux qui ont beaucoup joué.

Que pensez-vous de la mauvaise passe que traverse l’OM ?
J’ai pour habitude de ne pas parler de nos adversaires. Toutefois, j’espère qu’ils ne vont pas faire la « connerie » de virer Emon. C’est un homme bien, attachant, qui a qualifié son équipe pour la demi-finale de la Coupe de France. En tant que collègue, je le prendrais comme une injustice énorme. Mais je pense que Pape Diouf est un homme intelligent et raisonné...