masculins / OL - Le Mans J-1

Les 20 Lyonnais pour Le Mans

Publié le 16 janvier 2007 à 15:59 par BV

Gérard Houllier a décidé de convoquer 20 joueurs pour la réception du Mans mercredi en demi-finale de la Coupe de la Ligue.

Le groupe lyonnais : Abidal, Ben Arfa, Berthod, Bouchard, Caçapa, Clerc, Cris, Diarra, Fred, Govou, Juninho, Källström, Malouda, Müller, Rémy, Réveillère, Squillaci, Tiago, Toulalan, Vercoutre.

Vous êtes aux portes d’une première finale cette saison. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?
On a hâte d’être au match. Ce sont des matchs qui excitent et passionnent. Il faudra disputer une rencontre de Champions League avec les ingrédients qu’on sait y mettre. Cette année, l’OL est une équipe de coupe. On a progressé dans ce domaine, dans la façon dont on a géré nos fins de matchs. On a été capables de s’arracher. Il y a une dimension émotionnelle plus forte dans nos matchs de coupe. Notre esprit de coupe est plus développé que les années précédentes. Je disais déjà cela avant le ¼ de finale face à Nancy qui m’a donné raison. La Coupe de la Ligue est une épreuve que j’aime bien. On y dispute des matchs serrés, équilibrés où la dimension de surpassement et de sacrifice est plus présente. En Angleterre j’aimais bien la Coupe de la League que j’ai gagnée deux fois. Ce fut le premier trophée d’un triptyque (Coupe de la League, FA Cup et Coupe de l’UEFA 2001). C’est une bonne mise sur orbite. Le match contre Le Mans est donc un match très important, or on aime bien les matchs importants.

Pensez-vous que votre groupe abordera cette rencontre différemment de celle à Toulouse ?
Oui. Je suis confiant. On a parfois besoin de se faire rappeler certaines vérités. Je crois que cette défaite va être très salutaire. Mais à Toulouse, ce ne fut pas un mauvais match. On a eu plus de possession de balle et plus de tirs que les Toulousains. Aujourd'hui il y a beaucoup d’excitation et d’envie. Les joueurs sont conscients de disputer une partie qui peut les mener au Stade de France. Ils ont fait beaucoup d’efforts pour se qualifier. Il reste une étape à franchir. Aller au bout nous tient à cœur. On est aux portes d’une finale au Stade de France. On va aller la chercher même si c’est avec les dents.

Votre victoire 8 buts à 1 lors de la saison 2005/2006 est-elle encore dans les têtes ?
Non. Ni notre victoire 8 buts à 1, ni notre succès 1 à 0 (lors du match aller). Ce sont des matchs différents. J’ai tourné la page. De plus, ce succès 8 buts à 1 intervint dans un contexte particulier (un match sans enjeu lors de la dernière journée de championnat).