masculins / Bilan

Les arrêts de la saison

Publié le 26 mai 2014 à 08:00 par SC

Ils ont tous trois participé à la protection de la cage lyonnaise. Anthony Lopes, Rémy Vercoutre et Mathieu Gorgelin se sont employé et se sont déployé cette saison pour annihiler les tentatives adverses.

Anthony Lopes

Bondissant. Il a permis aux siens de maintenir l’espoir de remonter ce but de retard lors du match décisif contre Guimarães en Coupe d’Europe. Tout juste après le retour des vestiaires, le gardien lyonnais détourne du bout du gant la frappe puissante d’André Santos qui venait se loger sous la barre. 7 minutes plus tard, l’égalisation lyonnaise arrivera…Un point crucial dans la course aux 1/16èmes.

Minute de grâce. A la 58ème minute du match à Lille…Lopes réalise d’abord un superbe arrêt réflexe du tibia, pour écarter le tir croisé d’Origi, avant de, 20 secondes plus tard, se coucher de tout son long pour dévier devant Roux un centre à ras de terre. L’attaquant lillois ne s’y trompe pas. Celui qui se voyait déjà buteur va lui taper dans la main…cette même main qui vient de lui enlever un but tout fait.

Infranchissable. Il était, en cette soirée européenne, invincible…et heureusement pour les Lyonnais. Lopes s’est démultiplié lors du match retour à Plzen, pour conserver les trois longueurs d’avance acquises à l’aller. Arrêt d’un coup de canon, double sauvetage sur sa ligne, parades, sorties rapides…le portier en état de grâce aura montré une large palette de son talent.

Hypersonique. Tout est allé à une vitesse incroyable, de l’action parisienne, de la conclusion de Cavani à la parade majestueuse de Lopes. L’exploit de faire tomber le leader à Gerland n’aurait probablement pas eu lieu si « Antho » n’avait pas sorti le grand jeu après à peine trois minutes de jeu. Il repousse sur sa ligne d’une acrobatie incroyable et d’une main ferme le coup de boule de Cavani, dégoupillé aux six mètres. Laurent Blanc n’en croit pas ses yeux…

Rémy Vercoutre

Solide. Au Parc, il n’a pas tremblé face au colosse suédois. Rémy Vercoutre ne s’est pas caché lorsqu’Ibrahimovic s’apprêtait à catapulter un missile à bout portant dans sa direction. Au contraire, le gardien lyonnais a gainé sa main pour pouvoir résister à la force de la frappe et détourner le cuir de la cible.

Réflexe. Sur un retourné de l’attaquant ukrainien aux six mètres, Vercoutre reste fort sur ses appuis, ce qui lui permet de bondir très vite vers le ballon et le détourner de son chemin. Un arrêt décisif lors de ce nul important obtenu à Odessa en match aller des 1/16èmes de la Ligue Europa.

Mathieu Gorgelin

Présent. Il n’a eu que quelques parades à réaliser lors des trois matchs où il a gardé la cage lyonnaise. Mais, Gorgelin a su répondre à l’appel, suite à la blessure de Lopes, comme le montre deux de ses interventions. La première, où il dégage du poing le danger devant Yatabaré, à quelques mètres de la ligne. La seconde, où il boxe là aussi deux ballons chauds coup sur coup dans le derby à Saint-Etienne.

Sur le même thème