masculins / Avant ASSE - OL

Les belles histoires à Geoffroy-Guichard

Publié le 07 décembre 2005 à 14:02 par CC

Le derby, c'est aussi une succession de petites histoires... croustillantes, surprenantes, voir dérangeantes, elles rythment ces rencontres ASSE-OL depuis 1951. A 4 jours de la grand messe à Geoffroy-Guichard, en voici quelques unes... histoire de se mettre en appétit.

Bereta et les Carottes

C'est sans doute l'une des plus fameuses. L'histoire des carottes a traversé le temps et a connu différentes versions selon ses auteurs. En tout cas, tout est parti d'une victoire de l'Olympique Lyonnais sur les Verts lors d'un match de Coupe de France à Annecy en février 1967. Ce soir-là l'OL s'imposait 1-0, un peu contre le court du jeu. A l'issue de la rencontre l'entraîneur des Verts, Jean Snella lâchait : « à trop jouer la carotte, l'OL n'ira pas bien loin... ». Quelques semaines plus tard, les supporteurs de l'Ours Blanc profiteront des retrouvailles à Geoffroy-Guichard en championnat pour offrir une réponse originale à l'entraîneur de l'ASSE. Les fans lyonnais ont ramené 25 kilos de carottes qu'ils déversent sur la pelouse lors de l'entrée des joueurs. Georges Bereta ne se démontra pas en croquant à pleines dents dans une carotte devant le kop de l'OL.


Le tacle de Feurs

On pourrait parler de geste technique. En tout cas, voici l'une des plus surprenantes anecdotes qu'ait connu le derby. Pas de match officiel ici, mais une rencontre amicale en juillet 1990. Les deux formations se retrouvent à Feurs pour l'inauguration du stade. L'OL mène alors 2-1 lorsque le Stéphanois David Brockers file seul au but. Un supporter de l'OL n'hésite pas alors à sauter la main courante pour venir tacler le joueur de l'ASSE. Stupéfaction dans les deux camps. Raymond Domenech alors entraîneur de l'OL n'en revient pas. Il viendra tout de même féliciter à la fin du match son douzième homme pour un geste décisif, effectué selon ses dires « dans les règles de l'art ».


La poisse de Roger Milla

Le derby a été sans pitié pour Roger Milla. Le Camerounais a connu des soirées difficiles face à Lyon. Si prolifique à l'accoutumer, l'attaquant de l'ASSE n'est jamais parvenu à inscrire le moindre but aux Lyonnais. Pire même, il a multiplié les coups durs face à Lyon : une crise de paludisme quelques jours avant un match, une blessure après un tacle sévère ou encore une expulsion. Pour roger Milla, Derby rime avec maudit. Il s'est tout de même bien rattrapé ensuite sous le maillot de Montpellier en marquant à chaque fois contre Lyon.


La chanson de Domenech

L'ambiance de Geoffroy-Guichard ne laisse personne indifférent. Pas même le plus virulent des joueurs lyonnais. Raymond Domenech n'en revient toujours pas. Au moment d'entrée sur la pelouse lors d'un derby des années 70, il s'est surpris à entonner l'hymne de l'AS Saint-Etienne : « Avec Baldassara, on s'est regardé. On était tous les deux en train de chanter « qui c'est les plus forts, évidemment c'est les verts ». Dans ces conditions, comment voulez-vous gagner une rencontre ?»
Sur le même thème