feminines / Coupe du monde 2011

Les Bleues victimes de la grande Allemagne

Publié le 06 juillet 2011 à 01:48 par OT

Déjà qualifiée pour les quarts de finale, la France s'est inclinée 4-2 face à l'Allemagne soutenue par tout un peuple, mardi soir à Mönchengladbach.

« On ne doit pas se tromper d'objectif. L'important, c'est notre quart de finale », avait souligné Bruno Bini, lundi soir. Bien heureux d'être déjà qualifié, le sélectionneur de l'Equipe de France ne s'y était pas trompé. Dans les grands rendez-vous, l'Allemagne répond toujours présente. Et après deux victoires étriquées face au Canada (2-1) puis au Nigeria (1-0), les joueuses de Silvia Neid se sont élevées au niveau de l'évènement, pour terminer à la première place du groupe A.

Dans un Borussia Park plein à craquer, le début de match fut équilibré, jusqu'à ce coup franc de Babet Peter repris de la tête par Kerstin Garefrekes, qui devançait Wendie Renard pour libérer le peuple allemand (0-1, 25e). Sans Sonia Bompastor, Camille Abily, ni Marie-Laure Delie ménagées, les Bleues semblaient anesthésiées par l'ambiance, et encaissaient un deuxième but de la tête, cette fois-ci par la joueuse du match Inka Grings (0-2, 32e). Les plus de 46 000 spectateurs exultaient, et la France rentrait aux vestiaires la tête sous l'eau.

Dès le début de seconde période, les entrée d'Abily et Delie portaient leurs fruits avec la réduction du score de la buteuse de Montpellier sur corner (1-2, 56e). Mais quelques instants plus tard, Fatmire Bajramaj obtenait un penalty et l'exclusion de la gardienne française Bérengère Sapowitz. Grings transformait sans trembler devant Céline Deville (1-3, 68e). La réduction du score de Laura Georges ne changeait rien (2-3, 72e), les Allemandes géraient leur supériorité numérique et inscrivaient même un dernier but par Celia Okoyino Da Mbabi (2-4, 89e).

Stade en fusion et arbitrage favorable : difficile de rivaliser face à la grande Allemagne avec une équipe remaniée. L'aventure continue pourtant pour les Françaises et les 10 Lyonnaises avec un quart de finale à disputer face à l'Angleterre (victorieuse du Japon 2-0), samedi à 18h00 à Kaiserslautern.