Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

feminines / Juvisy – OL féminin J-2

Les dernières confrontations

Publié le 11 octobre 2012 à 09:00 par OT

La saison dernière, les rencontres entre l'OL et Juvisy ont été accrochées et spectaculaires.

Samedi 3 décembre 2011, 18h45
Stade de Gerland, Lyon
OL - JUVISY : 1-1

Au coup d'envoi, Juvisy était leader du championnat avec un point d'avance sur l'OL féminin. Dominatrices mais fébriles défensivement en début de rencontre, les Lyonnaises allaient se faire piéger. L'attaquante Laëtitia Tonazzi était heurtée par Sarah Bouhaddi sortie à sa rencontre, et obtenait un penalty. Gaëtane Thiney transformait la sentence d'un contre-pied parfait (0-1, 35e). Stupeur à Gerland. Malgré une grosse poussée lyonnaise en fin de période, Juvisy était devant à la pause avec provisoirement cinq points d'avance sur les Championnes de France.

Au retour des vestiaires, l'OL se montrait encore plus offensif. La défense de Juvisy multipliait les exploits, Eugénie Le Sommer voyait même sa frappe s'écraser sur la barre transversale. Dans la foulée, Juvisy était tout près de plier le match sur une contre-attaque mais Leocadie trouvait à son tour la barre. Finalement, c'est bien l'OL qui parvenait à égaliser grâce à une tête de Le Sommer en fin de rencontre (1-1, 80e). Lotta Schelin envoyait la balle de match sur le poteau dans les arrêts de jeu.

Samedi 2 juin 2012, 20h45
Stade Robert Bobin, Bondoufle
JUVISY - OL : 0-3

Déjà vainqueures de la Coupe de France et de la Ligue des Champions, les Lyonnaises avaient l'occasion de réaliser un triplé historique. Juvisy devait absolument l'emporter pour rafler le titre de Championnes de France. Devant près de 7000 spectateurs, les Juvisiennes réalisaient un bon début de rencontre, et parvenaient à malmener l'OL dans le jeu. Mais sur un contre assassin, Elodie Thomis refroidissait les ardeurs locales après un une-deux avec Lotta Schelin (0-1, 18e).

Juvisy lançait alors toutes ses forces dans la bataille face à une équipe lyonnaise usée physiquement mais très réaliste. Eugénie Le Sommer libérait le banc lyonnais d'une belle frappe croisée du gauche à un quart d'heure de la fin du match (0-2, 77e). Elodie Thomis parachevait le succès olympien dans les arrêts de jeu (0-3, 90+2e). Les Lyonnaises pouvaient laisser éclater leur immense joie, elles entraient dans la légende en réalisant le triplé D1-Coupe de France-Ligue des Champions.

Participez au tournoi de poker de l’OL sur PokerStars ce soir à 21h :
places VIP et maillots dédicacés offerts ! Cliquez ici !

Sur le même thème