masculins / Lille - OL J-1

les Dogues... avant les Mancuniens

Publié le 29 février 2008 à 17:37 par R.B

Rendez-vous parisien au Stade de France pour les Lyonnais. Un match face aux Lillois les attend à quelques heures de la seconde manche décisive en terres mancuniennes. Un parfum particulier va flotter sur cette rencontre délocalisée…

Lillois et Olympiens vont entrer dans l’histoire de la L1 en battant le record de spectateurs pour un match de championnat. Le Stade de France voulait faire la fête pour son anniversaire. Il fera le plein. Espérons désormais qu’il soit gâté par la qualité du spectacle. Les Dogues joueront donc chez eux à l’extérieur comme ils l’avaient déjà en Champions League par le passé. Le sextuple champion de France évoluera à l’extérieur, sans l’être tout à fait. Cela tombe bien. Il n’a plus gagné en déplacement depuis Rennes le 24 novembre 2007. A dater de ce voyage breton, il a pris 2 petits points en 5 sorties ; il n’a marqué aussi que 2 buts. Pendant ce temps, Bordeaux la menace, revenait de ses extérieurs avec 10 points dans ses malles !

En 8 jours, l’OL peut frapper fort, très fort ; mais il peut aussi perdre un peu, voire beaucoup. Il le sait. Lille, Manchester United et Bordeaux. Un triptyque exaltant. Certes ce match face au LOSC n’est pas un 1/8ème de finale retour de Champions League, ni une rencontre face à son dauphin hexagonale. Le LOSC a simplement des soucis comptables. Il flirte toujours avec la zone rouge. Il a donc besoin de points. Ce roi des nuls, 14 en 25 rencontres, n’est pas mauvais. Loin de là. Invaincu depuis 8 matchs en ayant encaissé 4 buts seulement, il revient tout juste de Bordeaux où il a signé un bon 0 à 0. L’arrivée récente de Mavuba a mis un plus dans l’entrejeu des Dogues. L’ancien lyonnais Frau voudra briller… tiens il avait inscrit son premier but olympien face à Lille. Quant à Kuivert, il se souviendra, peut-être, qu’il a déjà marqué 2 buts à Grégory Coupet. C’était du temps de Barcelone en 2001; un au Camp Nou et un à Gerland.

Les Lyonnais montent donc à Paris, prendre on l’espère, les trois points. Ils pourraient ainsi, peu importe le résultat de Bordeaux face au PSG, faire le plein d’énergie avant Old Trafford. Les Girondins sur leurs talons, pas question non plus pour les partenaires de Juninho de calculer, de s’économiser. Il serait d’ailleurs étonnant qu’Alain Perrin aligne une formation très éloignée de celle qui débutera mardi soir. « Si nous avions eu plus d’avance en championnat, je n’aurais pas agi de la même façon ».Une interrogation subsiste : jouera-t-il dans le même système de jeu ? Cris retrouvera-t-il le terrain pour en quelque sorte le début d’une nouvelle carrière lyonnaise ? Il avait commencé sa première contre ces mêmes lillois… Grosso, lui, sera préservé. Il fera son retour à Manchester.

« Je ne considère pas ce match face à Lille comme une préparation à Manchester. Le titre passera par des points à l’extérieur ». La conclusion est signée Alain Perrin. Aux Lyonnais de faire le nécessaire pour empocher ces 3 points importants.