feminines / Le coin des filles

Les filles peuvent s’échapper en tête…

Publié le 17 janvier 2009 à 09:30 par OT

Alors que le match de son principal poursuivant Montpellier est d’ors et déjà reporté, l’OL féminin peut prendre le large ce dimanche 15h00 à domicile face à Toulouse, avant le déplacement du week-end prochain à… Montpellier !

Ce Lyon - Toulouse aurait presque des allures de choc de D1 féminine. Le leader reçoit le quatrième du championnat, invaincu depuis la deuxième journée. Avec huit matches sans défaite, une invincibilité l’extérieur et la troisième meilleure buteuse de l’élite dans ses rangs (Fanny Tenret, 10 buts), Toulouse aurait pu faire figure d’épouvantail à la Plaine des Jeux de Gerland.

Mais voilà la dernière défaite des Toulousaines est aussi la plus lourde de la saison, 5-0 face à l’OL. Peu d’équipes parviennent à inquiéter la suprématie lyonnaise depuis quelques saisons, et Toulouse n’en fait pas vraiment partie. La saison dernière, les Haut-garonnaises s’étaient lourdement inclinées 10-0 puis 8-0 face aux championnes de France. Pire, elles n’ont plus inscrit le moindre but en terre rhodanienne depuis le 22 mai 2005.

En cas de nouveau succès, les filles de l’OL pourraient prendre le large en tête de la D1 puisque trois matches de cette 12ème journée sont d’ors et déjà reporté : Vendenheim - PSG, Nord-Allier – Saint-Brieuc, et surtout Saint-Etienne – Montpellier. L’avance des tenantes du titre sur leur principal rival pourrait donc passer de 5 à 9 points en attendant le choc du week-end prochain Montpellier - OL.

Dimanche, Farid Benstiti alignera une équipe similaire à celle qui s’est imposée à Saint-Brieuc 5-0 le week-end dernier :
Nordby – Bompastor, Georges, Renard, Jensen – Cruz, Franco, Abily, Nécib – Schelin, Katia.

Peut-être verra-t-on les premiers pas de l’attaquante suissesse Lara Dickenmann remplaçante aux côtés d’Alix Faye-Chellali et Sandrine Brétigny. L’entraîneur lyonnais doit en revanche toujours se passer des services de la recrue norvégienne Ingvild Stensland encore à cours de forme, de sa capitaine Sandrine Dusang en reprise, et des blessées Elodie Thomis et Simone.