masculins / Septembre

Les images du mois de septembre

Publié le 05 octobre 2010 à 08:30 par DC

Achevé par la victoire en Coupe d’Europe à Tel Aviv, le mois de septembre a été riche en émotions pour l’OL. Voici les plus fortes images à retenir…

1.    25 septembre : Surprenant
1

Le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, vient s’expliquer devant le virage nord et les Bad Gones, au soir de la défaite dans le 100° derby face à Saint-Etienne. Et ce, près d’une heure après le coup de sifflet final. Une première. Plus décidé que jamais, le président s’exprime près de dix minutes pour tenter de rassurer, au regard des mauvais résultats de l’OL. Hué à son arrivée, il repartira sous les applaudissements…

2.    11 septembre : Décevant
1
L’OL n’avance pas en championnat. A domicile, les coéquipiers de Michel Bastos n’accrochent « que » le nul au Stade de Gerland face à Valenciennes (1-1). Première titularisation de Yoann Gourcuff, et première déception. Pourtant Jérémy Pied avait montré la voie de la victoire en marquant d’une tête rageuse à la 26° minute. Pas suffisant, l’OL n’est pas encore en route, Bastos est à genoux.

3.    19 septembre : Spécial
1
Près de trois semaines après son départ de Bordeaux, Yoann Gourcuff fait déjà son retour à Chaban-Delmas. Avec l’ambition de jouer, et de gagner. Mais il n’en est rien, la réussite n’est toujours pas là. Le réalisme non plus. L’OL s’incline 2 buts à 0, notamment sur un festival de Jussié. Le voyage en Gironde se passe mal pour Yoann, car la sentinelle Alou Diarra veille.

4.    25 septembre : Frustrant
1
Le 100° derby, historique. Une aubaine pour se relancer côté lyonnais. Une occasion de confirmer pour Christophe Galtier. L’OL domine, l’OL tire, mais l’OL ne marque pas. Saint-Etienne bétonne, et s’offre une victoire inimaginable à la 75° minute par l’homme en forme, Dimitri Payet. Les verts s’extasient à Gerland, Bafé Gomis et les Gones sont à terre. C’est dur pour le moral.

5.    29 septembre : Enfin
1
L’OL est en crise, au moins avec une frange de ses supporters. Il est temps de s’éloigner, de se ressourcer pour le groupe lyonnais. Rien de tel qu’un match de Ligue des Champions, et quatre jours au soleil en Israël, pour repartir du bon pied. Les joueurs ont besoin de confiance, d’unité aussi. L’occasion est toute trouvée, Lyon s’impose à Tel Aviv (3-1). Et avec le sourire…