masculins / Tignes 2009

Les Lyonnais à l’épreuve du « Run and Bike »

Publié le 06 juillet 2009 à 12:40 par BV

Est-ce le départ du Tour de France qui a donné des idées au staff lyonnais ? Il a en tout cas été beaucoup question de vélo ce matin.

Le groupe rhodanien avait rendez-vous à 7h00 pour un réveil musculaire en VTT. Juste une balade jusqu’au stade, histoire de se dégourdir les jambes sans trop puiser dans les réserves.

La seconde partie de la matinée fut en effet aussi insolite que difficile : 14 km de « Run and bike ». Le principe : une équipe de deux dispose d’un vélo qu’elle doit amener à l’arrivée, quelle que soit la tactique choisie : l’un utilisant davantage le vélo, les deux se relayant très souvent ou plus rarement.

[IMG50088#R]Et pour compliquer le tout, à la moitié du parcours se dressait une interminable montée que peu osaient escalader assis sur le vélo, faisant émerger chez Mathieu Bodmer des interrogations : « Mais quel est le c… qui a inventé la montagne ? ».

Tout avait commencé devant l’hôtel, avec l’annonce des équipes. Cris : « Puel est avec Claude, il peut tout faire tout seul. » Anthony Réveillère qui avait comme souvent hérité de Mathieu Bodmer comme coéquipier était encore confiant : « on va gagner, notre équipe gagne tout, même le badminton. On a mis en place une tactique infaillible : on va faire du triathlon en coupant à la nage par le lac. »

[IMG50086#L]« La tactique payante, c’était celle qu’ont utilisée les jeunes, analysait Sylvain Rousseau, l’un des kinés, il fallait se relayer tous les trois cents mètres. Nous, on a trop tardé ». Après une heure de course, la victoire finale revint à l’équipe Clément Grenier – Mathieu Gorgelin, suivie de très près par le duo Saïd Mehamha – Enzo Reale. Mais l’essentiel était dans le dépassement de soi, dans l’abnégation mise par chacun à terminer. Au regard des visages marqués par la souffrance et des accolades de félicitation, une fois la ligne d'arrivée franchie, on comprenait mieux l’intensité de l’effort. « J’ai escaladé l’Iseran l’année dernière, ce qu’on a fait aujourd’hui est beaucoup plus dur », confiait Ederson à l’arrivée.

Rentrés à leur hôtel, les joueurs vont désormais déjeuner avant probablement d’effectuer une sieste bien méritée et s’entraîneront en fin d’après-midi.
Photos

Run and Bike

10 photos

Sur le même thème