masculins / Auxerre 0 - OL 2

Les Lyonnais, comme à la maison !

Publié le 28 août 2005 à 23:14 par SR

Les lyonnais sont dans les étoiles suite au tirage au sort de la Champions League. Le 13 septembre, le rêve devient <b>Real</b>. <b>Rosenborg </b>et <b>l'Olympiakos </b>complètent le groupe F.

Mais en attendant cette fameuse Ligue des Champions l'OL affronte Auxerre pour la 20ème fois de son histoire, place à l'ultime rencontre de la 5ème journée de L1 au stade l'Abbé Deschamps où l'on pourrait dire la seconde maison des lyonnais si l'on se fie aux 5 dernières années avec autant de victoires que de matchs pour les Rhodaniens.

Côtés Gones, Tiago est enfin lyonnais, Juninho l'est encore jusqu'en 2008, Nilmar quitte la France pour le Brésil pendant une saison et Fred fait le chemin inverse... affaire à suivre. Diarra est opérationnel... Pedretti est resté aux anges avec sa petite Léna, qui vient de voir le jour. Mis à part Abidal, l'infirmerie est vide. Ce qui n'est pas le cas des Icaunais où Jacques Santini est privé de Grichting, Martin, Kaboul, Sagna, Mathis et Lachuer. Limité, Santini peut tout de même faire face à son ancien club avec l'arrivée de Luyindula et le retour de Cheyrou dans le 11 de départ. Berson peut aussi faire son apparition en cours de rencontre. Alors ? Après 5 défaites de rang en L1 face au Olympiens auxquelles on peut ajouter le 4-1 du trophée des champions, après la déculottée infligée par les sang et or la semaine dernière, les Auxerrois vont-ils stopper l'hémorragie ? Réponse dans 90 minutes.
Et pour ne pas changer les bonnes habitudes, Mr Bré, qui anima les 2 confrontations la saison dernière, est une fois de plus au sifflet.

Cela commence bien pour Auxerre ! C'est ce que l'on aurait pu croire lors des premières minutes de jeu. Mais après une frappe de Violeau au dessus (1'), une belle action de Diaby sortie en corner (3') suivis d'une tête de Benjani mal orientée (4'), l'OL a dit stop! Sur son premier coup franc de la partie, Juninho dépose le ballon sur la tête de Djila au premier poteau et le Malien dévie le cuir du haut du crâne pour l'ouverture du score (5'). Fabien Cool, qui fête son 3OOème matchs parmi l'élite, encaisse un 1er but sur la première frappe lyonnaise... Sur la seconde, Berthod frôle le montant après un très jolie une-deux avec Malouda (10'). La riposte des blancs et bleus vient de Cheyrou qui parvient à chiper le ballon des Gones avant de décocher un missile de 30 mètres. Coupet s'élance et dévie le boulet de canon sur son poteau droit (16'). Après un premier quart d'heure très intense, les débats s'équilibrent. Djila prend injustement un jaune (20') et Coupet est toujours décisif. On le voit dans les pieds de Peguy Luyindula une première fois (25') et il s'y prend à deux reprises sur la seconde pour couper court aux intentions de Luyindula et Benjani (28'). Juste avant de rentrer aux vestiaires, Juninho doublera la mise pour l'OL sur un centre tir non détourné par Carew. Cool trompé par le geste du grand norvégien ne peut qu'aller chercher, pour la deuxième fois de la partie, le ballon au fond de ses filets. Entre-temps, Carew sera repris in extremis par Bolf (34'), Un coup franc de Juninho sera boxé en corner par Cool (37') et Govou, un poil trop court, tombera sur l'homme aux 300 matchs de L1 (38').

La seconde période reprend plus mollement. Auxerre, très actif en première mi-temps, ne prend pas plus de risque pour tromper Coupet. Les solutions se font rares. Certainement sonnés par ce but encaissé en fin de première mi-temps, les Bourguignons durcissent le combat. Malouda parvient tout de même à faire bosser Cool d'un tir puissant côté gauche (48'). Quant à Govou, il passe 1... 2...puis 3 joueurs mais bute à l'entrée de la surface. Carew récupère mais s'enfonce dans l'entonnoir Auxerrois (58'). De l'autre côté du terrain, Coupet devance toujours Luyindula (59'). C'est l'heure des changements, Diatta remplace Réveillère (60'); Akalé succède à Kahlenberg (64')...
Les Auxerrois ont du mal à trouver des solutions ; les Lyonnais, eux, contrôlent leur match. Les jaunes se succèdent. Berthod (59'), Violeau (66') et Govou (72') y goûtent. Pieroni, entré en court de jeu à la place de Luyindula, est épargné malgré une faute à hauteur du genou de Claudio Caçapa (85'). L'action fait horriblement peur, surtout lorsque l'on se souvient d'où le capitaine est revenu la saison dernière. On arrive tranquillement à la fin de la rencontre orchestré avec brio par le triangle Diarra - Juninho - Clément. Malouda a failli rajouter une touche finale au tableau d'affichage lorsqu'il tapait le poteau de Fabien Cool après un festival de dribbles dans la surface.

La défaite du PSG face à Nice et le nul de Lens à Monaco permettent aux lyonnais de prendre, seul, la tête du championnat avec 13 points. Auxerre stagne par son manque de réalisme tandis que Lyon prend des couleurs. 2ème victoire des lyonnais sur les hommes de Jacques Santini en 1 mois. 7ème victoire consécutive. Décidément, l'Abbé Deschamps est vraiment la seconde maison des Gones.


La feuille de match
L1 (J4) A Auxerre(stade de l'Abbé Deschamps): Lyon bat Auxerre 2 à 0 (2-0)
Terrain: bon ; Temps: dégagé ; Spectateurs: 25 000 ; Arbitre: Mr Bré

Buts: Lyon: Diarra (5'), Juninho (45')

Avertissements:
Lyon: Diarra (21), Berthod (59), Govou (74)
Auxerre : Bolf (3), Violeau (67)
Les équipes:Lyon: Coupet - Réveillère (Diatta, 62eme), Cris, Cacapa (cap), Berthod (Monsoreau, 79eme) - Diarra, Clément, Juninho, Malouda - Carew (Wiltord, 70eme), Govou

Auxerre : Cool - Radet, Bolf, Kalabane, Jaurès, Violeau (cap), Cheyrou, Kahlenberg(Akale, 65eme), Diaby, Luyindula (Pieroni, 77eme), Benjani
Sur le même thème