masculins / Ukraine

Les Lyonnais sont en Ukraine

Publié le 26 juillet 2011 à 18:21 par R.B/S.G

Shakhtar - OL J-1

13 photos

Après 3 heures 20 de vol les Lyonnais sont arrivés à Donetsk où la température était vraiment estivale…

L’Ukraine après l’Autriche, la Belgique et l’Allemagne. L’OL voyage pour sa campagne amicale qu’il conclura en Suisse ce dimanche. Les Lyonnais sont donc arrivés à Donetsk, une ville industrielle d’un million d’habitants sans l’agglomération, à 18h 30 (heure locale) après un vol sans histoires si ce n’est deux ou trois secousses. 32 degrés pour les 34 membres de la délégation olympienne conduite par Bernard Lacombe. 32 degrés en sortant de l’aéroport où un car du Shakhtar attendait les hommes de Rémi Garde. Quelques kilomètres sur de larges avenues avant d’arriver à l’hôtel en passant juste à côté de la Donbass Arena, superbe vaisseau où aura lieu le match mercredi soir.

Donetsk située à quelques 600kms de la capitale Kiev. L’Ukraine indépendante depuis le 24 août 1991. L’Ukraine malheureusement célèbre pour la catastrophe de Tchernobyl en avril 1986. L’Ukraine et quelques villes connues en dehors de Kiev et Donetsk comme Odessa, Simferopol, Sébastopol ou encore Dnipropetrovsk… une ville pas très éloigne de Donetsk. Une ville dont un club que le grand Bordeaux de Bernard Lacombe avait affronté en ¼ de finales de la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1985 avec cette fameuse qualification aux tirs au but le 20 mars 85 par une température de moins 14 degrés. Chalana ayant inscrit le tir au but victorieux du pied droit, lui le pur gaucher ! Ce ¼ ayant précédé l’inoubliable ½ face à la Juventus Turin de Platini…

L’Ukraine terre de footballeurs connus comme Zavarov, passé par Nancy, Rats, Protassov, Kuznetsov, Demyanenko, Belassov ayant joué sous le maillot de la Russie. Ou plus près de nous Voronin, Tymoschuk, Gousev, Rebrov et la star Chevtchenko.

Un groupe olympien de 22 joueurs sans Gourcuff, Pjanic, Ederson, Vercoutre, Gorgelin… et avec des jeunes comme Umtiti, Pléa, Chavalerin, Koné… Des Lyonnais qui vont affronter au Donbass Arena la 22ème équipe européenne. Assurément un sérieux test avant le début de la saison en sachant que les Ukrainiens ont déjà disputé 4 matchs officiels et sont en tête de leur championnat avec 3 succès en autant de rencontres. Sans parler de la qualité de leur effectif entrainé par l’expérimenté Lucescu.

L’OL, qui reste sur un nul 0 à 0 à Hanovre, est toujours en rodage en ayant déjà montré plus de solidité collective en Allemagne. Reste à confirmer mercredi tout en essayant de montrer un visage plus réaliste dans ses actions offensives. « Ce qui est important, c’est le début du championnat. Il ne faut pas se tromper ou tirer des conclusions… On attend la confirmation des progrès entrevus en Allemagne face à un adversaire de qualité. N’oublions pas qu’il y aura un autre match dimanche soir… Est-ce-embêtant d’avoir des blessés ? Cela fait partie d’une préparation ? C’est plus gênant de ne pas pouvoir compté sur les internationaux réquisitionnés par la Coupe du Monde des moins de 20 ans… ». Bruno Génésio résumait le sentiment du staff à la sortie de l’entrainement matinal.

Les partenaires de Cris auront droit mercredi matin à un réveil musculaire.

Photos

Shakhtar - OL J-1

10 photos

Sur le même thème