academy / Académie internationale

Les news de l’Académie internationale

Publié le 19 mai 2015 à 10:00 par SC

Épisode 30. Kilian Pagliuca a été dans tous les bons coups lors de la victoire des U19 contre Montpellier. Une confirmation incontestable de son retour sur le devant de la scène avant la grande soirée de gala le 30 mai au Stade de France...

Ce dimanche face à Montpellier, Kilian Pagliuca a quelque peu soigné sa feuille de stats. Un « double double » pour celui qui suit avec attention les joutes épiques des play-offs de NBA. Deux buts plus deux passes décisives pour confirmer statistiquement son regain de forme. « Je me sens bien et mieux. Mon retour de sélection a été compliqué. J’ai raté pas mal de matchs. J’étais fatigué physiquement et psychologiquement à cause de l’élimination. Je remarque et fait marquer. » Et encore, la performance aurait pu être encore plus grandiose si deux des frappes du Suisse n’avaient pas terminé leur course sur les poteaux. Le joueur de 18 ans préfère raconter celles qui ont fait trembler les filets. « Sur le premier but, je coupe un centre en retrait d’Elisha Owusu. J’arrive lancé et place un plat du pied au premier poteau. Le second, c’est un coup-franc à 25 mètres à peu près en pleine lucarne ».

Lors de la première période, Kilian Pagliuca avait eu une occasion de régler la mire avec un coup-franc propulsé sur la barre. Son bilan sur cet exercice qu’il affectionne particulièrement est impressionnant…4 coups-francs tentés cette saison, un hors-cadre, 2 filoches (contre Ajaccio et Montpellier) et une barre. La réussite de l’attaquant suisse n’est pas anodine. « Je m’entraîne chaque semaine à les tirer. Je demande souvent à rester après les séances pour m’exercer. » Sa spécialité stylistique, l’enroulé. « J’ai regardé beaucoup de vidéos pour m’inspirer de Pirlo, Del Piero. Aussi Juninho mais je n’arrive pas à mettre les effets. Ce n’est pas mon truc les frappes flottantes. »

Le numéro 9 n’a cependant pas que cette arme pour dégoupiller. A l’aise balle au pied malgré son mètre 88, Kilian Pagliuca peut jouer partout sur le front de l’attaque. Alors qu’il est plutôt un avant-centre de formation, il a d’ailleurs beaucoup joué sur le côté gauche cette saison. Une adaptation parfois compliquée. « C’est aussi mon poste en sélection. Ce n’est pas là que je suis le plus à l’aise. Il y a certains matchs où j’ai du mal. Mais j’essaie de progresser. » A l’image de son entrée en demi-finale de la Gambardella où il a apporté sa capacité à garder le ballon. Aussi un atout pour la finale le 30 mai face à Sochaux au Stade de France ?

GROUPAMA et CLAIREFONTAINE, partenaires officiels de l’Académie OL.