masculins / Communiqué

Les petites histoires de L'Equipe

Publié le 09 juillet 2008 à 12:40

Décidément, le quotidien L’Equipe a une fâcheuse tendance à réécrire l’histoire autrement qu’elle s’est passée à moins que ce ne soit comme ses journalistes auraient aimé qu’elle se passe, allez savoir.<br /> Ces derniers jours, le quotidien sportif s‘est ainsi offert 2 petites histoires.

La semaine passée, le correspondant marseillais du quotidien, Dominique ROUSSEAU, donnait une version très personnelle de la concrétisation du transfert d’Hatem BEN ARFA en écrivant au lendemain de la réunion de la Commission juridique « l’O.L. ne pouvait que s’incliner ». Drôle d’interprétation d’une décision qui permettait à l’O.L. d’obtenir exactement ce qu’il attendait du transfert !

Aujourd’hui c’est au tour de Jean-Pierre RIVAIS de revisiter les faits d’un transfert en affirmant « …Lyon a fait trainer les choses, …le président AULAS a parlé d’une visite médicale pas totalement concluante »

Non, l’Olympique lyonnais n’a pas fait traîné les choses, il a simplement défendu ses intérêts comme tout professionnel doit le faire, mais tout en faisant des concessions pour ce que Greg a apporté au club. Bizarrement, L’Equipe en avait d’ailleurs bien conscience quelques jours plus tôt, en écrivant dans son édition du 29 juin « Le club madrilène a choisi de jouer la montre avec l’O.L. ».

Quant aux propos de Jean-Michel AULAS sur la visite médicale de Grégory COUPET, le Président de l’O.L. n’a bien évidemment jamais parlé de « visite médicale pas totalement concluante », Sébastien TARRAGO, autre journaliste de L’Equipe qui a, lui, suivi toute l’évolution de ce transfert, le sait pour en avoir parlé directement avec Jean-Michel AULAS.

Ces fausses présentations de faits pourtant avérés sont inacceptables et déloyales, tout particulièrement dans le cas de Grégory COUPET pour lequel l’O.L. a su faire les efforts que l’histoire du joueur avec le club méritait.