feminines / Rétro

Les plus beaux moments de l'année 2012

Publié le 30 décembre 2012 à 14:00 par OT

Une année ponctuée de quatre titres... Des images qui restent gravées... Deux buts et un match de légende...

LE PLUS BEAU BUT
Le 4 novembre 2012, les joueuses de Patrice Lair disputaient le derby face à Saint-Etienne sur le terrain d'Andrézieux. Dès la 8e minute de jeu, Elise Bussaglia profitait d'un renvoi dans l'axe pour placer une somptueuse reprise de demi-volée dans le petit filet. À une vingtaine de mètres du but adverse, la milieu de terrain de l'OL réalisait un geste rare, plein de finesse et de justesse technique. La parfait équilibre pour le petit bijou de l'année.

LA PLUS BELLE PRESTATION
Le 15 avril 2012, les Lyonnaises affrontaient Potsdam en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Face à son adversaire des deux précédentes finales de la compétiton, l'OL féminin réalisait un début de match de folie. Sur une pelouse de Gerland détrempée par les averses, Amandine Henry ouvrait le score d'une superbe frappe du gauche sous la barre, Camille enroulait un coup-franc somptueux en pleine lucarne, et Lotta Schelin croisait parfaitement son tir pour porter le score à 3-0. Au retour des vestiaires, Lara Dickenmann et Camille Abily ajoutaient deux nouveaux buts. L'OL s'imposait finalement 5-1 après la réduction du score allemande en toute fin de rencontre. Un match de légende...

LE BUT LE PLUS IMPORTANT
Le 17 mai 2012, l'OL féminin avait rendez-vous avec l'Histoire à l'Olympiastadion de Munich. Devant plus de 40 000 spectateurs, les Lyonnaises remportaient leur deuxième Ligue des Champions consécutive face à Francfort (2-0). Un succès rendu possible grâce au sang-froid d'Eugénie Le Sommer. À la 15e minute de jeu, l'attaquante de l'OL transformait avec cran un penalty obtenu par Shirley Cruz. Une frappe appuyée, parfaitement placée à mi-hauteur et au raz du poteau de la gardienne Désirée Schumann, qui était partie du bon côté. Un instant unique.

Sur le même thème