feminines / Finale OL-Francfort 2-0

Les plus belles d’Europe !

Publié le 17 mai 2012 à 21:17 par R.B

Le collectif de Patrice Lair a répondu une fois encore présent pour remporter le plus beau des trophées et ce pour la seconde saison consécutive… Bravo les filles…

Elles l’ont fait. Elles ont gardé cette Coupe d’Europe qu’elles avaient soulevée pour la première fois la saison dernière à Craven Cottage face à Potsdam. Elles l’on fait avec ce superbe collectif enchanteur tant il parle le même langage depuis plusieurs mois. Oui avec toutes ses internationales, françaises et d’ailleurs, elles sont une fois encore sur le toit de l’Europe.

Devant 50 000 spectateurs au Stade Olympique de Munich, elles sont jouées en championnes même si tout ne fut pas facile ; cette équipe allemande n’a jamais renoncé même en étant menée 2 à 0 après 28 minutes de jeu. Ce fut une belle et grande finale avec ce but inspiré de Camille Abily, avec cette intensité du début à la fin, avec ces occasions de chaque côté, avec ces gestes techniques, avec encore l’expression collective comme ce pressing haut de l’OL...

Impossible de ressortir une individualité. Une volonté délibérée. La troupe de Patrice Lair, ce n’est pas que l’addition de grandes joueuses menées par un grand entraineur. Cet OL, c’est un collectif qui pratique un jeu enthousiasmant dans toutes ses composantes. Elles mettent à la fois leur tenue de soirée et le bleu de chauffe. Elles ne lâchent jamais mues par cette ambition de gagner toujours et encore.

Ce fut le cas face à Francfort. Elles ont résisté pendant les 15 premières minutes avant de prendre le dessus tout en restant sérieuses devant les initiatives adverses. La sentinelle Renard a veillé avec cette exceptionnelle présence au sol comme dans les airs… La Martiniquaise est dans un autre monde malgré son jeune âge… Viguier, digne partenaire de l’axe centrale de Renard... Bouhaddi a protégé sa cage, trois ou quatre fois, avec talent et cette sérénité qui frise le détachement tout en rassurant…Cruz et Henry ont avalé des kilomètres, récupéré des munitions à la pelle… Schein a fait appel sur appel, gardé le ballon et tenté sa chance six fois en ayant mérité de marquer notamment sur un enchainement de haut vol… Dickenmann a pris la suite de Necib pour virevolter sur son côté gauche… Comment oublier Le Sommer sur le côté droit tout en sang froid pour inscrire le penalty… Comment oublier Abily et pas uniquement pour son but… Et encore les latérales Franco et Bompastor, guerrières du début à la fin. Et puis les remplaçantes Rosana, Otaki. Ce groupe qui serait peut-être grand sans Patrice Lair, mais certainement pas à un tel niveau. Ce coach exige toujours. Il demande énormément et il reçoit parce qu’il sait aussi donner son énergie, son ambition… sa sensibilité à peine cachée.

Vous êtes les plus belles d’Europe ; belles dans votre expression footballistique ; belles dans votre comportement tellement frais. Le sourire appartient à votre quotidien comme votre disponibilité. Vous nous avez charmés au fil des matchs, des mois, des saisons. Vous nous avez donné envie de vous suivre avec l’OL et avec vos équipes nationales. Une autre extraordinaire victoire.

Pour que la saison soit parfaite, il reste désormais à remporter le titre de champion. Il faudra qu’elles se battent parce qu’il n’est pas encore acquis. Et en le faisant, elles iraient au bout de leurs rêves.

Retrouvez dans vos OL STORE ainsi que sur la boutique en ligne tous les produits Féminins !

Sur le même thème