masculins / Nice - OL

Les réactions du staff

Publié le 31 octobre 2012 à 18:57 par TB

Les réactions des entraîneurs... du président Jean-Michel Aulas et de Gérald Baticle

Claude Puel : « On a déjà eu des matchs références mais face à Lyon on voulait faire un bon match. On a réalisé une très bonne prestation avec une bonne première mi-temps. La victoire est entièrement méritée et je suis très heureux pour mes joueurs. C’était leur match. On a perdu Didier Digard et il a fallu chambouler l’équipe, mais ils ont su répondre présent. Je les félicite. C’est un grand plaisir d’entraîner ce groupe. Une saveur particulière ? Pas nécessairement. Ce qui m’importe est de prendre du plaisir et de gagner des matchs ».

Jean-Michel Aulas : « On peut parler d’une contre-performance, combinée à la malchance, cela se résume à une mauvaise journée. Il y a eu un enchaînement de contre-performances individuelles. Nice avait plus d’engagement et de vivacité. Les blessures ou expulsions n’arrangent rien puisque l’on sera privé de la charnière. Rémi avait protégé Maxime Gonalons par-rapport à une hypothétique suspension, on n’avait pas prévu que Milan se fasse expulser… Mais c’est peut être un mal pour un bien car le calendrier est difficile. D’ailleurs on a peut-être trouvé la date pour jouer cet OM-OL . Il faut coir le bon côté et dégager une compétition dans un calendrier très encombré. En France, on s’aperçoit que l’enchaînement des matchs est difficile à gérer. Il faut soit faire l’impasse sur la Coupe d’Europe, ce que l’on ne fait pas, soit sortir des coupes nationales. J’espère que c’est un mal pour un bien j’espère. Anthony Lopes ? Il s’est mis en évidence mais prend trois buts sans toucher le ballon. C’est un dur apprentissage mais je pense qu’il retiendra d’avoir été titulaire dans un huitième de Coupe de la Ligue. Quant à Yoann Gourcuff il n’a pas eu le comportement d’un joueur blessé depuis huit semaines. C’est une bonne nouvelle même si j’aurais aimé que ça coïncide avec bon résultat collectif. Désormais on va se projeter sur l’avenir et les trois autres compétitions à disputer. »

Gérald Baticle : « Grosse déception. On court après le score et ce début de match. C’est impardonnable parce qu’on connaissait leur force sur coups de pied arrêtés. On se fait cueillir sur deux coup francs indirects et un pénalty.  On a pas été dans la partie et appliqués sur les points déterminants. Malgré l’entame de match, on revient à 1-1 mais on n’a pas le temps d’en profiter. On  a été trop statiques et le deuxième but les remet dans le match. Derrière on accuse le coup psychologiquement. Il faut que cette défaite soit un avertissement pour le futur ».

 

Rémi Garde : « On a mis moins d’agressivité et d’allant qu’à l’entraînement tous les jours. Je ne l’explique pas. Le pénalty est sans doute très sévère, comme les cartons jaunes. Ceci dit on n’a pas été à la hauteur de l’évènement. En face, il y avait des dangers qui ont fait la différence […] J’espère que ce n’est pas trop grave pour Koné… Avec l’expulsion de Bisevac, ça fait beaucoup ».

Sur le même thème