feminines / Le coin des filles

Les réserves championnes d’automne

Publié le 18 décembre 2007 à 09:59 par MG avec PC

De l’équipe 1, vainqueur de Soyaux dimanche, aux 13 ans, toutes les équipes féminines de l'OL se trouvent en tête de leur championnat à l’heure de la trêve d’hiver.

Cependant ce dernier dimanche n’a pas apporté toutes les satisfactions attendues. Le bémol vient de la D3 tenue en échec dans la région Nîmoise.

D3 : Un nul sur le fil

À Redessan, Redessan et l’OL2 1-1 (1-0).
But pour l’OL : Amélie Barbetta (90e).
But pour Redessan : 42e sur coup franc.

Un petit terrain que les Lyonnaises n’apprécient guère, un adversaire combatif, voire davantage, qui se bat pour sauver sa tête et des olympiennes peu en réussite qui ont souvent laisser passer le coche. Cette dernière rencontre de l’année ne laissera pas un grand souvenir, sinon celui de deux points ramenés sur le fil.
Obligé de procéder à deux changements sur blessure en début de rencontre, Frédéric Strappazzon a ainsi grillé rapidement d’éventuellement cartouches.
« Nous devons faire avec un effectif différent une fois encore et une défense sérieusement remaniée. De plus nous n’avions pas beaucoup d’espace face à une équipe très regroupée. Nous avons eu des coups à jouer que nous avons mal négocié. À cela on rajoute un but refusé…
L’avantage au score a donné beaucoup d’énergie à l’adversaire. Nous nous sommes battus mais le jeu était haché par de nombreux coups francs à 40, 50 mètres qui nous empêchaient de mettre du rythme et que nous n’avons pas su exploiter. Nous aurions pu pourtant inverser la tendance. Nous avons lutté jusqu’au bout. C’est la réaction positive du groupe qui est à retenir. Mentalement, c’est une évolution ».
Heureusement, Amélie Barbetta a réussi à égaliser sur coup franc sur le coup de sifflet final. Les Lyonnaises restent ainsi leader du groupe D, avec 1 point d’avance sur Toulouse et 2 sur Montpellier 3e.

Honneur : Une prestation haut de gamme

À la plaine des jeux de Gerland, OL3 bat Nivolas 3-0 (1-0)
Buts de Fanny Quetand (44e), Anaïs Ribeyra (79e), Kenza Dali (88e).

On savait les joueuses fatiguées mais pas sans envie. Les Lyonnaises ont sorti ce qui pourrait être Le match référence de ce championnat en écartant son poursuivant direct avec cette 9e journée, les Iséroises de Nivolas Vermeil.
Pour cela, l’équipe de Cécile Locatelli a employé tous les atouts d’un groupe. Le jeu s’est appuyé sur un collectif soudé qui a su donné de la densité aux débats face à un adversaire solide, peu enclin à s’exposer. La technique, la concentration, la patience et l’intelligence de jeu ont constitué les fondements d’une réussite un peu longue à se dessiner. Il faut noter que la gardienne iséroise, Alexandra Cœur, remarquable, a longtemps retardé l’échéance.
Juste avant la mi-temps (44e), Fanny Quetand, lancée dans la profondeur par Kenza Dali, remportant enfin le duel face à cette diablesse de portière.
Au retour des vestiaires, Nivolas tentait d’accrocher le match nul se découvrant ainsi davantage. Mais la défense lyonnaise, solide ne laissait finalement que peu de travail à Julie Perrodin qui faisait bien ce qui lui restait à faire. Emmenée par une Sarah Verdan au top de sa forme, les Lyonnaises parachevaient le succès dans le dernier ¼ d’heure sur une percée dans l’axe d’Anaïs Ribeyra et sur une action d’école venant d’un centre d’Astrid Baule conclut par une reprise de volée très pure de Kenza Dali.
« Nous avons vu des individualités se mettre au service du collectif et vis versa, exprimait le coach satisfaire. Les filles ont répondu à mon attente et chacune a hissé son niveau de jeu. J’ai vu un gros contenu et un match très plein. »
L’OL prend le virage de la trêve en tête avec 4 points d’avance sur La Véore vainqueur à Saint-Genis-Laval (0-2).

13 ans : Un fauteuil pour deux

À la plaine des jeux de Gerland, OL4 bat Vaux-en-Velin 4-2 (2-1)
Buts pour l’OL : Sefa Boujebar (24) Maurine Gandit (30e), Viviane Boudeau (45e, 64e).

Les jeunes pousses poursuivent leur chemin. Sous la direction de Cécile Locatelli, décidemment au four et au moulin, les Olympiennes ont eu du mal à trouver leurs marques. Le coach a alors apporté quelques remaniements dans les lignes, une réorganisation qui a permis de concrétiser les efforts tout d’abord par Sefa Boujebar sur un corner de Viviane Boudeau puis par Maurine Gandit d’une subtile déviation de la tête sur un corner de Boujebard.
Après la pause, les Lyonnaises se sont davantage imposées dans les duels densifiant aussi d’activité du milieu de terrain. Viviane Boudeau par deux fois donnait de l’air à ses partenaires maintenues sous la menace des Vaudais revenus à 2-1.
Elles terminent ainsi 2007 à égalité de points avec Lyon Ouest (38 points) mais avec un match de retard. Chacune à bien gagner ses vacances. [IMG42488#C]
Sur le même thème