masculins / OL - Sedan J-1

Les Sedanais à la Plaine des Jeux

Publié le 06 mai 2008 à 18:40 par R.B

Les ardennais se sont entraînés sur le terrain numéro 10 de la Plaine des Jeux de Gerland… en même temps que l’OL sur les installations de Tola Vologe…

Une petite heure, de 17h à 18h, pour les Sangliers dans la chaleur lyonnaise. Une petite heure d’entraînement conclue par une séance de tirs au but. Il y a bien sûr des visages connues dans ce groupe comme celui de Regnault, le gardien du temple décisif à Bordeaux en ¼ de finales. Il y a encore Mokaké, Abdoun, Amalfitano… et Romain Sartre, l’ancien lyonnais qui se souvient. « Je connais bien ce terrain numéro 10. J’ai joué avec l’équipe CFA en étant même champion de France. Nous sommes venus pour faire un résultat. En championnat, nous avons fait une première partie de saison catastrophique ; cela va mieux depuis la phase retour, mais l’objectif remonté ne sera pas atteint. On vient pour se qualifier en sachant que ce sera difficile. La motivation est là ; la concentration sera nécessaire afin de ne pas faire d’erreurs. »

Romain est aussi le capitaine de route de cette formation. « Le coach ma confié le brassard. Cela a été enrichissant évidemment, comme ma blessure au genou la saison dernière. Cette blessure m’a permis de grandir, même si elle a gâché une bonne partie de ma saison en L1 qui s’est terminée par la relégation. Il m'a fallu un an pour retrouver toutes les sensations.» Romain, en fin de contrat, qui préfère se concentrer sur la fin de saison avant de parler son avenir qui à priori ne devrait pas être à Sedan.

Un autre homme connaît bien Lyon et l’OL, c’est l’entraîneur José Pasqualetti. Il a porté le maillot lyonnais de 1982 à 84. « Qui ne rêve pas disputer une telle ½ finale de Coupe de France. C’est du plaisir. On espère continuer l’aventure. Il faudra de l’application, être à 100% ». La Coupe face à l’OL, José se souvient : « Oui, c’était avec une jeune équipe d’Ajaccio. Nous avions perdu 2 à 1 après prolongations (2005-2006).On avait contrarié cette formation olympienne ». Enfin, José l’a déjà annoncé, il va quitter Sedan à la fin de saison. « Il me reste 3 voire 4 matchs. Après je rentre chez moi à Alès. J’ai envie de retrouver ma famille. A 52 ans, je viens d’être grand-père pour la 4ème fois ».Le sourire irradie alors le visage de José. Un sourire qu’il aimerait avoir mercredi soir après le coup de sifflet final de Monsieur Layec.

Un peu plus loin, Michel Rouquette, une vieille connaissance s’avance. « Il fait aussi beau qu’au Qatar (il fut l’adjoint de Bruno Metsu) ». Le conseiller du président Pascal Urano a assisté à l’entraînement. « En championnat, on a manqué le coche lors de la phase aller. En Coupe, on a fait de belles choses comme cette qualification à Bordeaux où l’on a été bien en place défensivement. On verra face à l’OL. En attendant le match, je me fais un plaisir de retrouver Sonny Anderson ».
Sur le même thème