masculins / OL - Real Betis

Les souvenirs sévillans…de M.Lopes

Publié le 28 novembre 2013 à 10:15 par SC

Le Lyonnais ne fera pas de cadeau pour ses retrouvailles avec le Bétis. Miguel Lopes, qui a vécu une saison dans le club espagnol, est impatient de disputer cette rencontre, après avoir raté le match aller. L’occasion pour lui de se remémorer ses moments sévillans.

Le latéral portugais n’a que 26 ans, mais son parcours footballistique est déjà riche et divers. Hugo Miguel Almeida Costa Lopes, de son vrai nom, a connu trois pays et sept clubs différents depuis la saison 2005-06, année du début de sa carrière professionnelle. Celui qui a rejoint l’OL lors du dernier mercato estival, a notamment fait escale en Espagne et au Bétis Balompié lors de la saison 2010-11. Alors prêté par le FC Porto, le Lyonnais y a joué 22 matchs, contribuant à la remontée du club en Liga. L’international portugais est revenu sur son aventure dans le club sévillan, qu’il retrouve sous ses nouvelles couleurs ce jeudi en Europa League.

 Quel est votre meilleur souvenir à Séville ?
C’est évidemment la montée en Liga, la première division. Les supporters étaient extraordinaires. Le Bétis est un très bon club et la ville est magnifique. Ma saison passée à Séville est un grand moment de ma carrière. J’ai beaucoup de bons souvenirs. Je conseille à tout le monde d’y aller.

Malgré que vous n’ayez pas joué de derby, qu’est-ce que l’on vous en a dit ?
Un « classico » entre le Bétis et le FC ressemble au derby entre Lyon et Saint-Etienne, c’est très chaud. Je ne l’ai jamais joué mais je l’ai ressenti et l’ai vécu avec les supporters. Ce qui est différent avec le derby en France, c’est que les deux clubs sont dans la même ville. C’est encore plus particulier. Un manque dans une saison ? Bien sûr. C’est l’un des plus beaux matchs du championnat espagnol. J’aurais aimé le jouer, mais malheureusement ça n’a pas été le cas. C’est dommage, mais il ne faut pas s’arrêter là-dessus et continuer à regarder plus loin.

Comment avez-vous vécu le fait de ne pas jouer le match aller ?
J’étais triste forcément. Je n’ai pas pu aider mon équipe dans ce match. J’étais déçu de ne pas avoir fait le déplacement à Séville car les gens m’aiment beaucoup là-bas. J’aurais aimé y être.

Au Bétis, le jeu était très tourné vers l’attaque. C’était aussi plus physique…C’était différent de ce que j’ai pu connaitre ailleurs.

Comment s’était passé votre intégration ?
L’intégration a été facile. Ça s’est tout de suite très bien passé. Le fait que je sache un peu parler espagnol a aidé à mon intégration dans l’équipe et le club. La ville est magnifique, donc tout allait très bien. Il n’y a eu aucun souci.

Est-ce que le football du Bétis prône un jeu différent de celui que vous avez connu dans les autres pays ?
Peut-être oui. Le jeu est différent en Espagne d’ailleurs. Au Bétis, le jeu était très tourné vers l’attaque. C’était aussi plus physique…C’était différent de ce que j’ai pu connaitre ailleurs.

Pourquoi n’avoir pas continué l’aventure au Bétis ?
C’est mon club de Porto qui a décidé. C’était le seul à pouvoir le faire, j’étais en prêt au Bétis. J’ai essayé de faire en sorte de rester là-bas, le Bétis Balompié Séville voulait me conserver, mais Porto en a décidé autrement.

  Que pensez-vous de la qualification du Portugal au Mondial 2014 ?
C’était fantastique. C’est un groupe très solidaire, qui a toujours travaillé. Même mené en Suède, l’équipe a continué de se battre. C’est super.

Ronaldo, Ballon d’Or ?
Sans aucun doute. Cristiano est le meilleur joueur du monde. Il est tout le temps en train de le prouver. Il mérite le Ballon d’Or.

La Coupe du Monde 2014 est-elle dans un coin de votre tête ?
Bien sûr. En tant que Portugais et footballeur, c’est obligatoirement un objectif. J’ai été convoqué plusieurs fois pour les derniers matchs, mais j’ai été à chaque fois blessé. Je veux vivre le Mondial. Je veux y amener ma contribution. Au Brésil ? C’est forcément une motivation supplémentaire. Les Brésiliens ont la même langue que nous, ce sont nos frères. J’espère une finale Portugal – Brésil, ça serait le plus beau match et la plus belle finale possible.


A voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre OL - REAL BETIS
- Le calendrier des matchs de l'OL
- Toute la gamme Europe sur la boutique en ligne

Sur le même thème