masculins / Peace Cup 2007

Les statistiques et les réactions

Publié le 16 juillet 2007 à 17:04 par R.B

Les Lyonnais n’ont pas réussi à déstabiliser l’équipe de Reading qui s’est montrée plus réaliste. Les chiffres du match… et les réactions…

L’OL a encore largement dominé son adversaire dans le domaine des tirs : 23 à 9. 8 tirs cadrés, 9 non cadrés et 5 contrés. 14 hors de la surface de réparation et 8 à l’intérieur. Källström 5, Mounier 4, Keita 4, Benzema 3, Belhadj 2, Baros 1, Müller 1, Rémy 1, Ben Arfa 1. 5 occasions de but pour les partenaires de Cris.

Les Anglais ont frappé 9 fois : 3 tirs cadrés, 6 non cadrés ; 4 dans la surface et 5 à l’extérieur. Un penalty arrêté.

20 coups francs pour l’OL contre 15 à Reading ; 7 corners à 2. 2 hors jeux lyonnais pour 4 des « Royals ».

Rémy Vercoutre a effectué 7 arrêts significatifs dont plusieurs aériens et 1 décisif (penalty).

Les Réactions

Rémy Vercoutre : « Les penalty ? On les travaille toute l’année avec « Jo ». Il fallait juste partir du bon côté. Les Anglais ont été plus réalistes que nous. Ils ont joué à l’anglaise. Ils ont un jeu rôdé et efficace. Je suis content d’avoir joué ; c’était prévu ».

Jean-Michel Aulas : «Déçu ? Oui et non. Il faut accepter et jouer le jeu de la préparation. Il faudra gagner jeudi contre les Argentins pour se qualifier. Si nous perdions, je serais déçu. Il y a des satisfactions ce soir et des déceptions. Je n’ai pas encore discuté avec Sylvain Wiltord ».

Alain Perrin : « Je joue toujours pour gagner. J’ai trouvé que cela avait un bon match du point de vue physique. Et dans ce genre de rencontre, le premier but est toujours important. Après le but anglais, cela est devenu compliqué malgré la rentrée de joueurs frais. Tout le monde n’est pas encore au même niveau de préparation, Bodmer ayant souffert, par exemple, de crampes. Reading nous a maintenus très bas. Nous avons fourni de belles séquences de jeu. Nous avons eu aussi du mal en entrer dans le match. Ces Anglais ont mis beaucoup d’intensité dans les débats. C’est l’intérêt de ce genre de tournoi de rencontrer des adversaires différents. L’objectif est de se retrouver en finale. Pour battre River Plate, il nous faudra des jambes. Alors je verrais après les entraînements de mercredi quelle équipe j’aligne ».

Patrick Müller : « Nous avons rencontré une équipe agressive qui aime les duels. Ce genre d’opposition nous permet de travailler. Reading nous a empêchés de jouer en nous pressant haut tout en cherchant les duels et nous, nous n’avons pas réussi à garder le ballon. Il y avait certainement un peu de fatigue. Il reste que nous avons toujours envie de gagner, match amical ou pas. Il faut battre River Plate. Ce sera dur car ce sera une fois encore un autre type d’opposition. Les nouveaux ? Il faut beaucoup communiquer. C’est que nous faisons ».



 

BA Peace Cup, Match 3

copyright OL Images 2007