masculins / Rétro 2005

Les vérités de Novembre

Publié le 30 décembre 2005 à 11:00 par CC

Jusqu'au 31 décembre 2005, revivez tous les moments forts de l'année 2005 mois après mois. Aujourd'hui le mois de Novembre.

Novembre pourrait être le mois de la vérité. Quel est le visage, le caractère de cette équipe lyonnaise dans l’adversité. Les voyages forment la jeunesse et sans doute les grandes équipes. 5 matches et 4 déplacements. 5 matches « au couteau » et à l’arrivée un OL qui sort grandi de ce mois de novembre. Le ton est donné : OL version 2005-2006 est taillé dans la roche.

Olympiakos-OL
2 novembre. On redoute ce déplacement au Pirée, pour l’ambiance et la pression du public grec. Les supporters de l’Olympiakos sont au rendez-vous, les Lyonnais aussi. Certes, il y a cette ouverture du score rapide par Babangida. Il y a surtout cette réponse sur coup franc de Juninho puis la maîtrise olympienne avec deux nouveaux buts de Carew et Diarra.

Toulouse-OL
5 novembre.Trois jours après une sortie européenne, les Lyonnais trouvent les ressources nécessaires pour aller s’imposer à Toulouse. Un petit but de Govou suffit au bonheur des quadruples champion de France. A la clé une 7e victoire consécutive en Ligue 1.

OL-Troyes
19 novembre. Le match piège par excellence. Troyes joue d’ailleurs à merveille le rôle de trouble-fête en ouvrant le score par Nivet. Mais il en faut plus pour faire trembler les coéquipiers de Caçapa. Et quand les attaquants ne trouvent pas la solution, c’est Cris qui vient faire la police dans la défense adverse. Un doublé pour le Brésilien et une victoire 2-1 de l’OL. Circulez, y’a rien à voir !

Real Madrid-OL
23 novembre. Voir Santiago Bernabeu et tenir. C’est l’objectif de cette formation lyonnaise qui peut logiquement redouter la réponse madrilène après la gifle lyonnaise de l’aller. Le Real ouvrira le score par Gutti mais on préfère retenir l’égalisation pleine de sang-froid de John Carew ou encore la maîtrise de l’OL en seconde période. Les Lyonnais auraient même pu repartir avec la victoire. Peur ? Jamais !

[IMG39583#R]Nice-OL
Qui pourra bien faire tomber l’OL ? La question fait le tour du championnat de France. Partout la même envie de s’offrir le scalp des champions de France. Mais Nice n’échappe pas à la règle. Le stade du Ray croit bien tenir sa victoire mais voilà Sidney Govou passe par là et signe le nul côté lyonnais. Après 8 victoires consécutives, l’OL décroche le match nul. Il y a des soirs où il faut savoir se contenter d’un petit point…
Sur le même thème