masculins

Lettre ouverte à Fabrice JOUHAUD

Publié le 25 octobre 2010 à 13:06

Monsieur,

Vous semblez prendre un malin plaisir et vous trouvez certainement drôle d’attaquer et tourner régulièrement en dérision les acteurs du football français. Tout ce qui réussit vous importune pour ne vous attarder que sur l'échec ou le pseudo-échec ...

Vous vous permettez ainsi d’affirmer ce que vous pensez être des vérités, du moins nous espérons que vous le pensez car nous ne pouvons nous empêcher d’en douter parfois quand les contre-vérités se multiplient.

Et quand ceux que vous attaquez osent démentir vos propos, vous vous drapez dans vos certitudes et dans la condescendance de votre situation monopolistique pour manier l’ironie au mépris d’une quelconque éthique professionnelle qui voudrait qu’on n’accepte pas de publier des contre-vérités  et encore moins de les cautionner a posteriori.

Mais vous êtes différent, Monsieur JOUHAUD, et vous tenez à le démontrer car votre stratégie rédactionnelle ne peut qu’être la bonne puisqu’elle est vôtre. Agresser, amplifier, moquer, décrédibiliser, vous voulez faire de L’Equipe le quotidien du sport à la sauce tabloïd, pardon à la sauce JOUHAUD.

Votre méthode sait être efficace car elle peut blesser et fait systématiquement du tort à ces acteurs du football que vous décriez mais qui entreprennent et font en sorte de développer clubs et institutions.

Votre stratégie de déstabilisation systématique des entraîneurs de grands clubs ou de grandes nations du football participe au discrédit du monde professionnel et vous, vous continuez votre exercice d'autosatisfaction et de narcissisme exacerbé.

Ainsi, la sauce JOUHAUD n’en est que plus toxique pour votre lectorat que vous escomptiez démultiplier avec vos ingrédients populistes et qui vous fuit de plus en plus. Vos ventes sont en baisse mais vous n’avez même pas le respect de votre propre institution.

Comment pourrions-nous espérer que vous nous respectiez, nous pauvres acteurs naïfs du sport que vous êtes sensé commenter avec éthique ?

Ne vous en déplaise, Monsieur JOUHAUD, l’article publié vendredi dans L’Equipe comporte des erreurs et des contre-vérités dommageables pour l’Olympique Lyonnais. Il est d’ailleurs curieux que dans votre pamphlet de ce matin, vous ayez omis de revenir sur le parachute en or que vous aviez généreusement octroyé à Claude PUEL dans votre édition de vendredi. 

De la même manière que votre journaliste, Vincent DULUC, avait cru devoir annoncer dès la fin de la première année de Claude PUEL à l’OL l'aménagement contractuel de son positionnement au sein de la structure OL. Contredit très souvent, mais jamais démenti, même quand vous avez tort et c'est ce qui s'est passé vendredi dernier 22 octobre dans votre article aussi sulfureux qu'erroné intitulé "Drôle de drame". C'est vrai que l'Olympique Lyonnais venait de gagner son 3ème match consécutif de Ligue des Champions et occuper de ce fait la première place de son groupe ...

Il est vrai qu’il est tellement plus confortable de se moquer des autres que de ses propres erreurs !

Continuez à vous amuser de tout et de tous, et surtout ne changez rien, vous êtes tellement efficace, Monsieur JOUHAUD, que les ventes de l'Equipe continueront de baisser aussi grâce à votre action et votre talent.

Jean-Michel AULAS