masculins / Lille - OL J-2

L'Europe commence dans le Nord

Publié le 15 février 2007 à 18:10 par R.B

Un match entre européens sur le podium de la L1 à quelques heures de rendez-vous continentaux ? Une excellente manière de se mettre dans le bain des 1/16èmes de finale aller de la CL tout en confortant ses positions hexagonales…

Voilà un match intéressant à plus d’un titre. Depuis un peu plus de 2 saisons, ces rencontres entre Lillois et Lyonnais sont devenues en effet des affiches nationales. Les hommes de Claude Puel ont terminé 2 fois sur le podium et ont encore les crampons sur celui-ci avant que ne débute la 25ème journée. Quant aux Olympiens, vous connaissez la chanson… Ces diables de Dogues prennent ensuite un malin plaisir, chez eux, à croquer du jarret lyonnais. Il faut remonter à la saison 2000-2001 pour trouver trace en terre nordiste d’un succès du quintuple champion de France. Depuis, c’est la bérézina : 6 défaites en 6 matchs !

Il y a aussi le souvenir heureux pour les uns et énervant pour les autres du 4 à 0 de la saison passé. Les Lillois avaient filé une belle danse aux partenaires de Vercoutre après avoir donné déjà une bonne leçon à Gerland (3 à 1). Ces 6 points pris au Roi sont restés en travers de la gorge de Gérard Houllier qui doit penser rendre la pareille à Claude Puel après avoir remporté la première manche 2006-2007 (4 à 1).

Il y a la situation actuelle des 2 clubs. L’OL a enfin retrouvé le chemin du succès en championnat après 5 matchs sans, conclus par 3 défaites et 2 nuls. Sa situation comptable s’étant cependant à peine effritée au classement. D’ailleurs, les coéquipiers de Cacapa ont 2 points de plus que leur poursuivant (11 sur Lens) par rapport à la saison dernière (9 sur Bordeaux) au soir de la 24ème journée. Autre facteur rassurant, les Lyonnais n’ont pas encaissé de but contre Lorient. Il fallait remonter à la visite de Monaco à Gerland pour faire le même constat ! Et puis Fred a marqué un but important pour l’équipe et pour lui.

Le LOSC a laissé filer 1 point à Toulouse dans les arrêts de jeu. Un LOSC qui peine à faire la différence et qui ne marque pas beaucoup de buts depuis 7 journées (4). D’une façon générale, les Lillois sont faiblards avec 5 matchs à zéro but et 13 avec une seule unité en leur faveur ! Il faut dire que son buteur Odemwingie est muet depuis la 5ème journée. Bodmer ne peut pas tout faire… «Nous manquons de réalisme, d’efficacité depuis quelques matchs. Il faut concrétiser nos occasions de but… ». Jean Makoun a fait le même constat après le 0 à 0 contre Nantes et la défaite 1 à 0 à Toulouse. En conclusion, à 14 étapes de la fin, ce LOSC, solide, peut tout espérer et tout perdre.

Il y a donc pour ces 2 formations les rendez-vous continentaux du milieu de semaine prochain. Lille accueillera le grand Manchester United… l’OL ira du côté de Rome. Ce LOSC – OL a forcément un parfum européen particulier. Mathieu Bodmer a toujours une cheville douloureuse. Le buteur-organisateur sera-t-il présent ? Avec ou sans lui, Claude Puel devrait rester fidèle à son système de jeu (4-2-3-1). Dans les rangs lyonnais, Juninho sera au repos forcé (suspendu). Tiago (dos) est forfait. Wiltord, Benzema et Diarra ne sont toujours pas apte. Mis à part en milieu de terrain, qui risque fort de présenter un visage inédit, Gérard Houllier aura donc le choix, notamment en défense avec 8 éléments pour 4 places. «C’est une bonne répétition avant le match à Rome. Nous allons jouer 2 matchs de Champions League en 5 jours. C’est donc plutôt bien d’affronter une équipe comme Lille qui reste un concurrent solide et régulier ». L’entraîneur olympien a été rassuré par la semaine d’entraînement et la victoire face à Lorient. Reste à confirmer désormais vendredi soir face aux Dogues.
Sur le même thème